BFM Business

La santé du groupe PSA crée le désaccord entre la gauche et la droite

BFM Business

Le groupe PSA pourrait devenir un enjeu politique entre la majorité et l’opposition. Alors que les membres du gouvernement ont commencé à préparer les esprits en vue d’un scénario catastrophe, la droite refuse de jouer le rôle de bouc émissaire.

Selon la gauche, la santé du groupe PSA était connue depuis au moins un an, depuis la sortie d’un document interne. Les membres du gouvernement ont affirmé que la fermeture probable du site d’Aulnay-sous-Bois a été retardée par le précédent gouvernement.

La droite ironise et contre-attaque

Face aux accusations de la gauche, la droite préfère ironiser et contre-attaque en critiquant les décisions du gouvernement en place.

Négociations avec les partenaires sociaux

Le ministre du travail, Michel Sapin a affirmé que la situation du groupe PSA n’était pas définitive et a déclaré que les annonces devront nécessairement évoluer par la voie de la négociation avec les partenaires sociaux.