BFM Business

La Renault Zoé séduit enfin les particuliers

692 immatriculations de Renault Zoé ont été enregistrées le mois dernier.

692 immatriculations de Renault Zoé ont été enregistrées le mois dernier. - Jacques Demarthon - AFP

Le modèle électrique du constructeur français est désormais majoritairement commandé par des particuliers. Une tendance favorable qui devrait être durable.

La Zoé serait-elle en train de prendre son envol? Avec 692 immatriculations le mois dernier, la voiture électrique de Renault tire le marché vers le haut. Et commence à se faire une place dans le parc automobile français.

Achetée jusqu'à présent essentiellement par des flottes d'entreprises, Zoé séduit enfin les particuliers. Depuis deux mois, près de 60% des commandes sont en effet passées par ces derniers.

Et en touchant cette clientèle plus rémunératrice, Renault l'affirme: un cap important vient d'être franchi.

La tendance favorable devrait s'amplifier

La simplification du "business model" explique en très grande partie ce regain d'intérêt.

Non seulement le prix de la voiture a globalement diminué, mais surtout les offres sont aujourd'hui "tout compris". Le câble de recharge et l'installation de la borne d'alimentation à domicile sont inclus dans le prix de vente.

Sans oublier que le super bonus écologique de 6.300 euros concerne désormais toutes les formules commerciales, y compris les locations longue durée.

Et cette tendance favorable devrait s'amplifier. Le cap des 1.000 commandes en un mois a ainsi été franchi. Près de deux ans après sa commercialisation, ces résultats sont un soulagement pour les ouvriers de Renault à Flins, l'usine chargée de fabriquer la Zoé.

Mathieu Sévin