BFM Business

La Normandie finance des trajets de covoiturage courte distance à 1 euro

L'expérimentation de covoiturage financée par la région Normandie durera un an et concerne potentiellement 52 000 habitants dans les soixante-deux communes du Roumois-Seine.

L'expérimentation de covoiturage financée par la région Normandie durera un an et concerne potentiellement 52 000 habitants dans les soixante-deux communes du Roumois-Seine. - Philippe Desmazes-AFP

La région consacre 190.000 euros à une expérimentation de covoiturage courte distance, réalisée avec l'appli Karos, sur une zone rurale située entre Le Havre et Rouen. Il en coûtera 1 euro par trajet (moins de 25 km) au passager et le conducteur recevra au moins 1,5 euro.

Comment inciter au décollage du covoiturage courte distance dans des zones rurales peu ou mal desservies par les transports collectifs? La région Normandie a mis la main au portefeuille afin d'en abaisser le coût pour le passager et rémunérer les conducteurs. Elle finance à hauteur de 190.000 euros une expérimentation d'un an dans une zone dire "rurbaine", située entre Rouen et Le Havre. Elle concerne 52.000 habitants, sur soixante-deux communes essentiellement rurales du territoire Roumois-Seine.

Il s'agit de proposer "une solution aux besoins de mobilité des territoires peu denses, non irrigués par le réseau ferroviaire et peu desservis par le réseau de transport public routier" déclare Jean-Baptiste Gastinne, vice-président de la région, chargé des transports.

La collectivité régionale mise sur une application mobile de covoiturage déjà développée par la start-up Karos. Pour les besoins de la région Normandie, le calculateur de son application a aussi intégré le réseau de transport en commun existant (TER et cars régionaux) pour assurer les premiers et derniers kilomètres en covoiturage. Ainsi, les utilisateurs sont mis en relation selon leur compatibilité en terme d'horaire et en fonction de leurs itinéraires respectifs, grâce à sa technologie dotée d’intelligence artificielle.

Avec cette application et grâce au financement de la région, les habitants du territoire Roumois-Seine ont la possibilité de se déplacer pour un prix de 1 euro par trajet (dans la limite de 25 km) puis 0,10 euro par kilomètre au-delà de 25km (participation régionale déduite). Le covoiturage est gratuit pour les abonnés Tempo (trains ou cars TER normands) selon les conditions suivantes: un aller-retour gratuit par jour dans la limite de 25km par trajet, puis 0,10 euro par kilomètre au-delà de 25 km.

Pour inciter les conducteurs de voiture à jouer le jeu, ceux-ci sont remboursés au minimum 1,50 euro par trajet jusqu’à 15 kilomètres, puis 0,10 euro par kilomètre au-delà.

La partenariat noué par la région prévoit que la plateforme informatique de pilotage et de tableaux de bord en ligne de Karos soit mise à disposition de la communauté de communes Roumois-Seine. Cette collectivité pourra visualiser et mesurer en temps réel l’impact de l'usage de l'appli de covoiturage sur la mobilité quotidienne des habitants et sur la qualité de l’air du territoire.

Karos a déjà coopéré avec des collectivités locales comme le département de l'Essonne en Ile-de-France en 2017 pour inciter au développement du covoiturage. L'an dernier, ce conseil départemental francilien a proposé, pendant trois mois, la gratuité des trajets effectués par ce moyen, en prenant en charge les frais de 50.000 trajets dans la limite d’un budget de 100.000 euros.

Frédéric Bergé