BFM Business

La justice valide le plan de sauvegarde de CGG

CGG a obtenu l'homologation de son plan de sauvegarde par le
tribunal de commerce de Paris.

CGG a obtenu l'homologation de son plan de sauvegarde par le tribunal de commerce de Paris. - CGG

Le groupe parapétrolier a annoncé que le tribunal de commerce de Paris avait déclaré irrecevables les demandes des opposants au plan.

CGG a annoncé ce vendredi que le tribunal de commerce de Paris avait homologué le plan de sauvegarde du groupe parapétrolier français en difficulté.

Le jugement a "déclaré irrecevables" les demandes de certains porteurs d'obligations convertibles en actions (Océanes) opposés au plan, a indiqué CGG dans un communiqué.

La prochaine étape judiciaire de la restructuration financière de CGG aura lieu aux États-Unis. Une audience d'un tribunal américain est ainsi prévue le 21 décembre prochain.

Le groupe avait passé le plus gros obstacle le 13 novembre, lorsque ses actionnaires avaient validé son plan de restructuration lors d'une assemblée générale extraordinaire.

Restructuration de la dette

Ce plan comprend la restructuration de la dette de près de 2,8 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros environ) et une levée de fonds pouvant aller jusqu'à 500 millions de dollars.

La cotation des actions CGG, suspendue vendredi après-midi à la demande de l'entreprise, doit reprendre lundi matin.

L'ancienne Compagnie générale de géophysique emploie environ 6.000 personnes, dont 1.600 en France, qui réalisent des sortes d'échographies du sous-sol pour le compte des compagnies pétrolières. Mais comme le reste du secteur parapétrolier, l'entreprise est en difficulté depuis la chute des cours du brut il y a trois ans et demi. Dans ce contexte très difficile, CGG a déjà réalisé une réorganisation interne, en réduisant drastiquement sa flotte de bateaux et en se séparant de la moitié de ses effectifs.

Y.D. avec AFP