BFM Business

L'Autriche dénonce la vignette autoroutière allemande pour tous

Un futur système de péage outre-Rhin prévoit l'instauration d'une vignette annuelle pour les routes et autoroutes nationales pour les voitures particulières.

Un futur système de péage outre-Rhin prévoit l'instauration d'une vignette annuelle pour les routes et autoroutes nationales pour les voitures particulières. - Ruben Holthuijsen-Flickr-Creative Commons

L'Autriche compte s'allier à d'autres pays voisins de l'Allemagne pour s'opposer au futur péage automobile prévu par Berlin sous la forme d'une vignette annuelle pour les routes et autoroutes nationales imposée à tous les véhicules particuliers, notamment les étrangers.

L'Autriche compte s'allier à d'autres pays voisins de l'Allemagne pour s'opposer au futur péage automobile prévu par Berlin, a affirmé samedi 31 décembre 2016 le ministre autrichien des Transports, Jörg Leichtfried, dans un entretien avec le quotidien allemand Die Welt.

"Au début de l'année (2017, ndlr), nous allons inviter tous les pays limitrophes à une réunion de coordination à Bruxelles", a indiqué le ministre autrichien, qui ajoute avoir déjà parlé avec la Belgique et les Pays-Bas, "eux aussi critiques du péage allemand".

Après des années de négociation, Berlin était parvenu début décembre 2016 à trouver un accord avec Bruxelles sur son projet controversé, consistant en la mise en place d'une taxe routière en Allemagne, sous la forme d'une vignette annuelle pour les routes et autoroutes nationales, dont les automobilistes résidant en Allemagne étaient de fait exemptés via la réduction d'une autre taxe.

Les voitures étrangères paieront moins cher que prévu

La Commission jugeait donc ce projet "discriminatoire" à l'encontre des automobilistes étrangers, mais a finalement accepté de donner son feu vert à condition que les vignettes de courte durée -- généralement achetées par des conducteurs de passage dans le pays -- soient moins chères que prévu et que la réduction de la taxe soit plus importante pour les voitures les moins polluantes.

La mise en place du péage automobile aura lieu "au cours de la nouvelle législature", donc après les élections législatives qui se tiendront en Allemagne à l'automne 2017.

Pour Jörg Leichtfried, ce projet amendé est "du point de vue autrichien un compromis inacceptable" enfreignant les règles européennes et représentant "le danger d'un préjudice massif" pour les automobilistes ne résidant pas en Allemagne.

N'excluant pas de porter plainte devant la Cour de justice européenne, le ministre autrichien a demandé par écrit à la commissaire européenne chargée des Transports, Violeta Bulc, d'examiner de nouveau en détail ce projet de péage, dont la mise en place n'est pas prévue avant les élections législatives allemandes de l'automne 2017.

F.Bergé avec AFP