BFM Business

Jaguar F-Type: à couper le souffle...

Gueule béante, phares effilés, ailes arrières rebondies: autant de ressemblances avec la légendaire Type E, sans tomber dans le rétro-design. (Ecurie Gilles Bertrand, L'Isle-Adam)

Gueule béante, phares effilés, ailes arrières rebondies: autant de ressemblances avec la légendaire Type E, sans tomber dans le rétro-design. (Ecurie Gilles Bertrand, L'Isle-Adam) - -

Jaguar avait produit ces dernières années quelques jolies voitures évoquant son passé, mais en déficit de personnalité. Cette fois, c'est gagné, avec un modèle bouillonnant et digne du passé prestigieux de la marque.

Jaguar est de retour. Je veux dire "du grand Jaguar", avec de l'originalité, de la classe et de la puissance. C'est tout ça, le roadster F-Type. Il convoque les souvenirs que l'on a de la marque à l'époque de la Type E en y ajoutant la modernité et une pincée de folie.

La folie, c'est d'abord cette ligne exubérante depuis l'avant hyper-expressif jusqu'à l'arrière stylisé à l'extrême. Le F-Type semble être un concept-car sorti d'un show room et d'ailleurs, peu de choses ont changé entre l'ébauche présentée en 2011 et la commercialisation deux ans plus tard.

Proche d'un concept car

Difficile de concevoir poignée plus élégante, discrète et épurée.
Difficile de concevoir poignée plus élégante, discrète et épurée. © -

Un détail parmi d'autres: les poignées extérieures (ou ce qu'il en reste!). Un système aussi complexe de poignée escamotable fait habituellement partie des exercices de designer qu'on ne retrouve pas en grande série.

Cette fois le rêve est devenu réalité et cela contribue au caractère exclusif de la voiture. La poignée est complètement escamotée dans la portière lorsqu'elle est verrouillée ou que l'on roule. Elle sort électriquement lorsqu'on actionne la télécommande ou qu'on ouvre la portière depuis l'intérieur.

Un échappement musical

L'échappement évasé en dit long sur les vocalises dont il est capable.
L'échappement évasé en dit long sur les vocalises dont il est capable. © -

Le petit grain de folie, on le perçoit au démarrage. Le F-Type donne tout seul un bref coup de gaz dès que le moteur est lancé et libère un cri rauque sorti du double échappement en forme de trompettes.

Si vous êtes entouré de piétons à ce moment précis, je vous assure que vous avez envie de vous excuser d'autant de provocation! Plutôt inattendu de la part d'une Jaguar... Et vous n'êtes pas au bout de vos surprises.

L'arrière est sûrement la partie la plus spectaculaire.
L'arrière est sûrement la partie la plus spectaculaire. © -

Ma version S d'essai, forte de 380 chevaux (moteur V6 3 litres), abat le 0 à 100 km/h en 4,9 secondes dans un rugissement jouissif. Vous me direz que c'est bien souvent inutile puisque vous devez vite lever le pied et n'appuyer sur l'accélérateur que par intermittence, quelques secondes seulement, pour éviter le retrait de permis immédiat.

Mais la belle est bien conçue car même à vitesse légale, le F-Type est enchanteresse. Un coup d'accélérateur un peu appuyé, même à basse vitesse, et l'arrière se dérobe juste assez pour vous donner l'impression de maîtriser un pur sang.

Et bien sûr, les vocalises du V6 accompagnent ces accélérations rageuses. Une touche sur la console centrale vous permet même de libérer encore davantage le son de l'échappement.

Priorité au plaisir

Le bouton qui libère les vocalises plus rauques et graves.
Le bouton qui libère les vocalises plus rauques et graves. © -

Quand vous avez passé cette montée en régime ludique, vous touchez très concrètement la limite de la raison. Vous savez parfaitement à ce moment que vous pouvez rester raisonnable, lever le pied et attendre la prochaine occasion d'accélérer... ou lâcher prise et garder le pied enfoncé sur l'accélérateur.

Alors là, vous avez l'agréable surprise de constater que cette Jaguar n'est pas seulement une belle dame élégante, c'est aussi une sportive joueuse qui vous tient la main en permanence pour que toujours, vous puissiez maîtriser le bolide. Ici s'arrête la limite légale de ce qu'on peut faire sur route ouverte!

Une lanière en cuir digne de la maroquinerie la plus raffinée.
Une lanière en cuir digne de la maroquinerie la plus raffinée. © -

L'intérieur est traité avec un grand soin. L'ambiance est sportive mais quelques détails rappellent qu'on est bien à bord d'une Jaguar. Cette boucle de cuir sur les sièges sports fait penser à de la maroquinerie de luxe. Le cuir est omniprésent, sur la planche de bord, la console centrale et les contre-portes.

Les sièges sont un peu fermes, sûrement parce que ce sont les sièges sport sur ce modèle. On trouve aussi des matières mates, vernies et de l'aluminium. Petit défaut: les résistances de dégivrage noyées dans le pare-brise sont trop visibles alors que vous les utiliserez probablement rarement.

Gadget spectaculaire: les buses de ventilation sortent électriquement du dessus de la planche de bord lorsqu'on met le contact. Ce n'est pas utile mais là encore, on se dit que les designers ont vraiment eu les coudées franches pour assouvir leurs fantasmes.

Mélange de luxe et de sport

L'intérieur est à la fois luxueux et très sportif car très ergonomique.
L'intérieur est à la fois luxueux et très sportif car très ergonomique. © -

Le confort se règle au millimètre avec des sièges épousant le corps des passagers. Outre les réglages classiques, les flancs des sièges vous serrent les reins comme un corset avec un bouton de réglage électrique sur la portière, jusqu'à vous immobiliser complètement.

Vous êtes alors idéalement maintenu et vous pouvez actionner le bouton "sport". L'éclairage des compteurs passe au rouge, le moteur devient plus brutal, il monte davantage en régime et les rapports sont plus courts.

Il y a longtemps qu'une Jaguar n'avait pas si bien allié personnalité et modernisme.
Il y a longtemps qu'une Jaguar n'avait pas si bien allié personnalité et modernisme. © -

La grande force de cette Jaguar, c'est d'allier l'élégance et le sport avec autant d'harmonie. La ligne est à couper le souffle, elle suggère très subtilement sa parenté avec la légendaire Type E sans céder au design rétro.

Elle se permet même quelques fantaisies dignes de concept cars de salons. Si les Jaguar de série n'ont jamais eu la réputation de voitures très sportives, en privilégiant le confort et le luxe, celle-ci semble vouloir allier les deux, à la manière de Porsche. Et c'est vrai que la F-Type peut faire hésiter les Porschistes.

Le F-Type est digne du fameux emblème Jaguar.
Le F-Type est digne du fameux emblème Jaguar. © -

Une révolution que l'on doit au nouveau propriétaire indien depuis 2008: Tata. Il a déjà réveillé Range Rover en commercialisant le SUV Evoque très proche du concept présenté dans les salons.

L'audace comme remède à la crise: voilà une bonne raison d'espérer!

|||Bravo!

• ligne;

• comportement;

• personnalité.

Dommage...

• visibilité avec pare-brise dégivrant.

Cédric Faiche