BFM Business

Iberia : une restructuration stratégique

La restructuration d'Iberia permettrait de laisser de la place à Vueling sur le court et moyen-courrier

La restructuration d'Iberia permettrait de laisser de la place à Vueling sur le court et moyen-courrier - -

La maison-mère de la compagnie aérienne, IAG, a annoncé ce vendredi 4500 suppressions de postes et un recentrage sur les destinations long-courrier. Au regard du souhait d’IAG de racheter Vueling, cela fait sens.

La compagnie espagnole va supprimer un quart de ses effectifs, 4500 emplois. L'information a été annoncée ce 9 octobre par International Airlines Group (IAG), la holding qui regroupe Iberia et British Airways. Un plan de restructuration qui va bien au-delà de la suppression de nombreux emplois.

Iberia va devoir également réduire ses capacités. 25 avions sortiront de sa flotte. Les lignes les moins rentables seront fermées pour se concentrer sur les destinations les plus profitables, donc le long-courrier. Ce plan comprend aussi une baisse des rémunérations pour ceux qui resteront chez Iberia.

Una annonce formulée au lendemain de l'offre de rachat sur Vueling

La compagnie va entamer des négociations avec les syndicats. Le but est de parvenir à un accord d'ici au 31 janvier prochain. Et pour mettre la pression sur les partenaires sociaux, le patron d’IAG, Willie Walsh, n'y va pas par quatre chemins. La compagnie "joue actuellement sa survie". Et selon lui, "faute d'accord, les suppressions de postes seront beaucoup plus importantes".

Cette restructuration d'Iberia est annoncée au lendemain de l’offre de rachat par IAG de Vueling. La compagnie à bas-coûts espagnol. Positionner Iberia sur le long-courrier permettrait à sa petite sœur espagnole de monter en puissance sur le court et moyen-courrier. Une méthode qui ressemble beaucoup à ce qui se prépare chez Air France, qui veut aussi rendre son activité domestique profitable.

Mathieu Sevin