BFM Business

Honda écope d'une amende record aux Etats-Unis

Honda a caché plus de 1.700 plaintes de ses clients aux autorités américaines.

Honda a caché plus de 1.700 plaintes de ses clients aux autorités américaines. - Saul Loeb - AFP

Le constructeur nippon s'est vu infligé des pénalités records de 70 millions de dollars aux Etats-Unis pour avoir caché des plaintes concernant des accidents mortels aux autorités américaines.

Lourde sanction pour Honda. Le constructeur japonais a écopé d'une pénalité record de 70 millions de dollars aux Etats-Unis pour avoir caché des plaintes concernant plus de 1.700 accidents, dont certains mortels, ont annoncé jeudi les autorités.

Cette sanction financière comprend deux amendes, chacune de 35 millions de dollars, soit le maximum que peut infliger l'agence américaine de sécurité routière, la NHTSA, selon un communiqué.

Le groupe nippon n'a pas transmis aux autorités américaines les plaintes de clients portant sur 1.729 décès et blessés liés à ses véhicules comme le lui oblige la loi américaine en l'espèce, est-il détaillé dans le communiqué.

"Il n'y a pas d'excuse"

Honda n'a pas non plus fait part à la NHTSA des réclamations sous garantie de clients insatisfaits, ajoute l'agence. Selon la législation américaine, les groupes automobile doivent signaler aux autorités tout incident impliquant leurs produits. Ces rapports peuvent servir par la suite à des enquêtes afin de s'assurer de la sécurité des modèles mis en cause.

"Honda et les autres constructeurs automobile ont une responsabilité en matière de sécurité qu'ils doivent remplir. Il n'y a pas d'excuse", a commenté le secrétaire américain aux Transports, Anthony Foxx, cité dans le communiqué.

Les autorités américaines plus sévères

Cette amende record symbolise le durcissement de ton des autorités américaines ces derniers mois vis-à-vis des constructeurs automobile.

En 2014, la NHTSA a ainsi récolté 126 millions de dollars en pénalités financières, dont plus de la moitié vient de Honda. General Motors (35 millions) a aussi écopé d'une grosse amende dans l'affaire des rappels tardifs de 2,6 millions de véhicules pour un défaut du commutateur d'allumage lié à 42 morts pour l'instant.

Les autorités américaines avaient également eu la main lourde en infligeant, en novembre dernier, des pénalités de 100 millions de dollars à Hyundai et Kia. Il était alors reproché au deux groupes coréens d'avoir exagérer l'efficience en carburant de modèles vendus entre 2011 et 2013. Il s'agissait de la plus forte amende jamais imposée dans le cadre de la loi américaine sur la propreté de l'air.

J.M. avec AFP