BFM Business

Grève SNCF: vendredi, une journée noire pour les usagers

Un TER sur deux circule ce vendredi soir (photo d'illustration).

Un TER sur deux circule ce vendredi soir (photo d'illustration). - -

La grève s'est poursuivie ce vendredi à la SNCF, perturbant encore fortement le trafic ferroviaire. Et ce n'est pas fini: dans la journée, les cheminots réunis en assemblées générales ont voté sa reconduction pour encore 24 heures.

En fin de journée vendredi, le bout du tunnel semblait encore loin. Si la direction de la SNCF a annoncé une légère amélioration du trafic pour ce troisième jour de grève, la CGT-Cheminots et SUD-Rail ont voté la poursuite de la grève pour samedi, laissant planer la menace pour lundi, jour du début des épreuves du bac.

Côté usagers, il a fallu prendre son mal en patience dans des rames et des voitures bondées, d'autant que vendredi était un jour de départ en week-end. Samedi, avant de vous mettre en chemin, renseignez-vous sur infolignes.com ou via le fil twitter @SNCF_Direct pour voir si votre transport est maintenu.

Ce live est désormais clos. Retrouvez ici la synthèse de cette journée de grève.

17h35 - La SNCF annonce une réduction pour le mois de juillet. "Nous prenons l'initiative d'indemniser tous nos usagers", a fait valoir la direction de la SNCF. Une réduction de 20% sera donc appliquée sur le coupon d'abonnement au mois de juillet.

17h10 - La circulation aussi perturbée samedi que vendredi. Le trafic ferroviaire devrait être supérieur à un train sur deux en moyenne sur les grandes lignes, a annoncé vendredi la direction de la SNCF.

Sont prévus: • 2 TGV Est sur 3 • 1 TGV sur 2 sur l'axe Paris-Côte Atlantique • 4 TGV sur 10 entre Paris et le Nord • 1 TGV sur 3 sur les axes province-province. • 4 Intercités sur 10 et 4 TER sur 10 en moyenne.

En Île-de-France, un train sur trois en moyenne est prévu. Seul le RER A fonctionnera normalement. Il y aura deux trains par heure sur les lignes B et D, un train sur trois sur le RER E et un sur deux sur le RER C.

16h55 - Un TER sur deux, un train sur trois en Île-de-France. C'est le taux de trafic annoncé par la SNCF pour vendredi fin d'après-midi/début de soirée. Du côté des trains Grandes Lignes (TGV, Intercités), le trafic est en moyenne supérieur à un train sur deux: un TGV sur deux entre Paris et l'axe Atlantique et entre Paris et le Nord, un sur trois sur les axes Sud-Est et de province à province et six sur 10 entre Paris et la région Est. Les Intercités sont moins nombreux: trois sur 10 en moyenne.

16h40 - Une association d'usagers lance une grève des billets. L'association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc) a appelé à une "grève de la présentation des billets" à compter de lundi, jour du bac, pour protester contre la grève à la SNCF. Les voyageurs grévistes - c'est-à-dire qui se seront acquittés de leur titre de transport - sont invités à présenter un billet factice aux contrôleurs "dans le calme et le respect du personnel SNCF", précise l'Avuc.

16h20 - Une ville de banlieue met en place des bus de substitutions. Montgeron, dans l'Essonne, a décidé de mettre en place à partir de lundi un service de bus de substitution reliant la gare de la commune au métro (ligne 8) à Créteil, dans le Val-de-Marne. Mis en oeuvre si le mouvement de grève doit continuer, ce dispositif fonctionnera entre 6 heures et 9 heures et entre 17 heures et 20 heures.

16h05 - La SNCF prévoit un trafic "globalement stable" pour samedi et indique un accroissement sur les Grandes Lignes (TGV et Intercités). Dans son communiqué publié sur le site Infolignes, elle maintient néanmoins la recommandation aux voyageurs de reporter leurs déplacement s'ils en ont la possibilité.

Prévisions #trafic globalement stables samedi 14 juin : amélioration sur gdes lignes http://t.co/rWUW5fQo0l #greve pic.twitter.com/ORyPq5E2ZP
— SNCF (@SNCF_infopresse) 13 Juin 2014

15h55 - Pierre Laurent pour un report du débat parlementaire sur la réforme ferroviaire. Selon le secrétaire national du PCF, "il suffit que le président de la République dise: 'nous reportons d'une semaine ou de quinze jours le débat parlementaire qui doit commencer mardi' et on prend ce temps-là pour mettre tout le monde autour de la table et négocier jusqu'au bout."

15h30 - Les prévisions de circulation pour samedi seront affichées en début de soirée sur le site de la SNCF infolignes.com. C'est ce qu'annonce la SNCF sur son compte Twitter.

Les prévisions de circulation pour demain, samedi 14 juin, seront disponibles aujourd'hui en début de soirée sur #Infolignes.
— SNCF Direct (@SNCF_Direct) 13 Juin 2014

15h15 - Cuvillier doit rencontrer Pépy. Le secrétaire d'Etat aux Transports et le patron de la SNCF doivent présenter à 16h30 le dispositif mis en place pour assurer les transports pendant les épreuves du baccalauréat.

14h35 - Des "dispositifs" spécifiques pour les bacheliers. Si la grève venait à se poursuivre lundi, premier jour du bac, le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier a assuré sur BFMTV que "des dispositifs" auquels il "s'efforce de réfléchir actuellement avec le ministère de l'Education" seraient mis en place.

13h30 - "Une grande majorité pas en grève". Le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvilier, estime "qu'une grande majorité des cheminots ne sont pas en grève". Sur BFMTV, il poursuit en indiquant que "des accords sont en passe d'être trouvés avec les syndicats."

13h15 - "On ne se laissera pas faire". Interrogé par BFMTV, Fabien Villedieu, cheminot et porte-parole de Sud-Rail, lance un message alarmant au président François Hollande. "S'il croit qu'on va reprendre le travail parce que les syndicats "larbins" comme la CFDT disent qu'il faut reprendre le boulot, il se met le doigt dans l'oeil! Sa popularité est au plus bas; s'il pense qu'en instaurant un rapport de forces, elle va s'améliorer, il se met un doigt dans le deuxième oeil!"

A la Gare de Lyon, une centaine de cheminots de la CGT et de Sud Rail ont investi le poste d'aiguillage pour bloquer temporairement la circulation.

13h00 - La grève a été reconduite pour 24 heures par les cheminots réunis localement en assemblées générales. "Jusqu'à lundi pour certains endroits", a précisé Thierry Nier, porte-parole de la CGT-Cheminots.

12h50 - Manuel Valls indique qu'"il est temps que la grève s'arrête". Selon le Premier ministre, elle n'a "aucune raison qu'elle se poursuivre". Il en a appelé "à la responsabilité de chacun des cheminots".

Sur le fond, Manuel valls a indiqué que "des modifications sont toujours possibles", mais que le "texte (NDLR: de la réforme ferroviaire) sera bien présenté la semaine prochaine au Parlement".

12h50 - La grève est reconduite pour 48 heures à Marseille, selon nos informations.

Par ailleurs, à Lyon, une centaine de cheminots participant à une action menée par la CGT et SUD Rail a investi le poste d'aiguillage pour bloquer la circulation pendant une heure.

12h45 - SNCF: l'Unsa-Cheminots lève son préavis de grève pour mardi, indique le syndicat.

12h10 - Bac: si retard d'une heure dû à la grève, une heure de plus pour plancher sera accordée aux lycéens, indique Benoît Hamon. Si la grève se poursuivait, il n'y aura pas de justificatif de retard demandé, a aussi précisé le ministre de l'Education nationale à la presse à Paris. En cas de retard dépassant une heure, limite au-delà de laquelle aucun candidat n'est habituellement autorisé à plancher, le ministre demandera aux chefs de centre d'examen de regarder les situations au cas par cas. "On agira avec bienveillance".

11h30 - Il n'y aura pas de négociations entre les syndicats de cheminots CGT et SUD Rail avec Frédéric Cuvillier ce vendredi, selon nos informations.

11h15 - Taux de participation de 17,49% à la grève, selon la direction de la SNCF. Elle est en baisse de 5 points selon la direction de l'entreprise, par rapport à hier, jeudi.

10h55 - La grève est reconduite pour 48 heures à Paris Sud-Est, selon nos informations. La motion a été adoptée par 111 voix sur 117. Comme ces deux derniers jours des assemblées générales sont conduites à travers tout le pays pour décider de la suite à donner au mouvement.

10h40 - Pour la CGPME, "la France n'a pas les moyens" de supporter la grève. La Confédération générale des petites et moyennes entreprise estime que "les grévistes n'hésitent pas à prendre en otage des millions de salariés fragilisant d'autant les PME qui les emploient" et évoque "un pacte d'irresponsabilité" syndical.

10h30 - François Hollande a appele à "arrêter" la grève, estimant que ce conflit social risquait d'avoir des "conséquences dommageables" pour l'organisation des épreuves du baccalauréat, lors d'une visite dans la principauté d'Andorre.

"Il y a un moment où il faut savoir arrêter un mouvement et être conscient des intérêts de tous", a déclaré le chef de l'Etat devant la presse, insistant: "à un moment, c'est le travail qui doit reprendre".

"Les élèves qui passent le Bac ne doivent pas rester dans le doute", a ajouté le chef de l'Etat.

9h15 - Frédéric Cuvillier précise sa position par rapport à la menace qui pèse sur le baccalauréat, sur BFMTV. Le secrétaire d'Etat est revenu préciser sa position sur BFMTV, après ses déclarations sur France-Info. "Le bac n'est pas menacé, il peut y avoir des conséquences suite au mouvement de grève reconduit par deux organisations syndicales", a-t-il nuancé. "Avec mon collègue Benoît Hamon, nous prenons toutes les dispositions pour ne pas pénaliser les jeunes lycéens qui seraient perturbés par des conditions de transports dégradées", a continué Frédéric Cuvillier.

8h40 - "Le gouvernement est dans un projet qui est bon pour la SNCF pour qu'elle soit plus forte", assure le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sur BFMTV/RMC.

8h25 - "Ma porte est ouverte aux syndicats" assure Frédéric Cuvillier, le secrétaire d'Etat chargé des Transports, sur France-Info. "Deux syndicats, CFDT et UNSA, devraient signer un accord de modernisation du ferroviaire ce vendredi", indique-t-il encore. Selon lui, "les épreuves du bac ne sont pas menacées" a assuré le secrétaire d'Etat avant d'indiquer de manière assez contradictoire que "la journée du bac se trouve être menacée par les positions qui ont été celles de deux syndicats sur l'ensemble des syndicats de la SNCF". Les épreuves écrites commencent ce lundi.

8h10 - La SNCF va-t-elle payer des taxis aux candidats au baccalauréat dans le Nord? Ce serait une possibilité évoquée ce vendredi matin par l'antenne lilloise de RTL citée par Infos240.

SNCF GRÈVE NORD Si le mouvement est reconduit, la SNCF commandera des taxis pour les candidats au bac, lundi (RTL Lille)
— infos240 (@infos140) 13 Juin 2014

8h05 - 295 kilomètres de bouchons en Ile-de-France, un tout petit peu moins que jeudi à la même heure.

7h45 - 275 kilomètres de bouchons constatés à 7h45 en Ile-de-France.

7h30 - 245 kilomètres de bouchons, à 7h30 en Ile-de-France. Les principaux axes routiers continuent à s'engorger, doucement mais sûrement. C'est deux fois et demie le trafic moyen habituel.

C'est pourquoi certains ont choisi la solution du covoiturage. Notre reportage.

7h20 - Faut-il durcir la loi sur le service minimum? En ce troisième jour de grève, comme celle de cheminots, la grogne des clients s'amplifie. Alors que les épreuves du baccalauréat ont déjà commencé, la question d'un durcissement de cette loi mise en place sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

7h17 - 215 kilomètres de bouchons ont été enregistrés sur les routes d'Ile-de-France ce vendredi matin à 7h10. C'est deux fois plus que la normale des encombrements habituels. Plus d'infos sur Sytadin.fr.

7h15 - Les syndicats veulent "amplifier le mouvement" et on durcit le ton jeudi. Tandis que les trains restaient à quai, les cheminots eux défilaient dans les rues de la capitale, notamment.

7h10 - Le service Infolignes.com vous passe le bonjour et se propose se répondre à vos questions. Vous pouvez le faire, notamment via le compte Twiiter @SNCF_Direct.

Bonjour à tou-te-s ! L'équipe #Infolignes répond à vos questions #Trafic #TGV et #Intercités jusqu'à 22h. N'hésitez-pas...
— SNCF Direct (@SNCF_Direct) 13 Juin 2014

7h05 - Flash de la SNCF sur l'état du trafic en France.

Bonjour à tous, nouveau point info #trafic ce matin à 7h depuis le centre de contrôle #SNCF https://t.co/iO0yd4lEi3 #Greve
— SNCF Direct (@SNCF_Direct) 13 Juin 2014

6h30 - Un trafic encore très perturbé

La SNCF prévoit une légère amélioration de la situation côté trafic, mais force est de constater que les perturbations restent nombreuses.

• Pour les TGV

> 2 TGV sur 3 sur l’axe Est

> 1 TGV sur 2 sur les axes Nord et Atlantique

> 1 TGV sur 3 sur les axes Sud-Est et Province-Province

> Eurostar et Thalys : Service normal

• Pour les Intercités

- Intercités: 4 trains sur 10

- Trafic régional: 1 circulation sur 2

- Trafic Ile-de-France: 4 trains sur 10

 • Pour le RER

> RER A: Service normal

> RER B: 1 train toutes les 10 minutes à Paris Nord en pointe

> RER D Nord: 1 train tous les quarts d'heure à Châtelet les Halles en pointe

> RER D Sud: 1 train tous les quarts d'heure à Gare de Lyon en pointe

> Lignes N et U: 1 train sur 2

> RER C: 1 train sur 2

> RER E: 1 train sur 3

> Autres lignes: 1 train sur 3

• Trains vers l'Italie et l'Espagne

Vers l'Espagne, seul un train sur trois circulera et six sur dix rouleront vers l'Italie. La SNCF conseille aux personnes qui en ont la possibilité de reporter leurs déplacements.

Les prévisions de trafic pour vendredi.
Les prévisions de trafic pour vendredi. © -

|||

>> L'ESSENTIEL

• La grève a été reconduite pour 24 heures.

• Trafic de 1 train sur 2 en moyenne.

• Bac: les lycéens retardataires auront 1 heure de plus pour "plancher".

D. N. et A. G. et M. T.