BFM Business

Grève à la SNCM et la CMN, le trafic Corse-Continent perturbé

Les marins CGT des compagnies de ferries SNCM et CMN ont reconduit leur mouvement de grève illimitée pour protester contre la mise en service, depuis jeudi, d'une ligne Toulon-Bastia accordée à la compagnie maritime italienne Moby Lines. /Photo d'archives

Les marins CGT des compagnies de ferries SNCM et CMN ont reconduit leur mouvement de grève illimitée pour protester contre la mise en service, depuis jeudi, d'une ligne Toulon-Bastia accordée à la compagnie maritime italienne Moby Lines. /Photo d'archives - -

AJACCIO - Les marins CGT des compagnies de ferries SNCM et CMN ont reconduit leur mouvement de grève illimitée pour protester contre la mise en...

AJACCIO (Reuters) - Les marins CGT des compagnies de ferries SNCM et CMN ont reconduit leur mouvement de grève illimitée pour protester contre la mise en service, depuis jeudi, d'une ligne Toulon-Bastia accordée à la compagnie maritime italienne Moby Lines.

En conséquence, toutes les rotations de navires appartenant à la Société nationale Corse Méditerranée et la Compagnie méridionale de navigation devraient être annulées une nouvelle fois entre la Corse et le Continent.

La CGT devait toutefois être reçue dans la matinée par Paul Giacobbi, le nouveau président de l'exécutif régional qui a demandé, avec son homologue de la région Paca Michel Vauzelle, un moratoire dans l'attente des conclusions de la mission actuellement conduite par le sénateur Charles Revet en matière de trafic maritime entre la Corse et le Continent.

Ce dernier devrait rendre son rapport sur les conditions de la concurrence entre les compagnies françaises et italiennes d'ici la fin du mois.

En attendant, les cégétistes réclament également une prise de position de l'exécutif territorial qui vient de basculer à gauche pour déterminer le montant et la répartition entre les différentes compagnies des aides publiques accordées à la Corse dans le cadre du service public.

De son côté, la compagnie italienne Corsica Ferries assure normalement les rotations entre les ports de Nice et Toulon et la Corse, permettant jusqu'ici d'échapper à un blocus qui pénaliserait l'île en plein week-end pascal.

Pierre Constantini, édité par Yves Clarisse