BFM Business

Ghosn veut un nouvel accord de compétitivité chez Renault

Carlos Ghosn estime que le précédent accord de compétitivité a été un succès.

Carlos Ghosn estime que le précédent accord de compétitivité a été un succès. - Yashuyoshi Chiba - AFP

Carlos Ghosn veut un nouvel accord de compétitivité chez Renault pour la période 2017-2019, après le succès de celui négocié en 2013, qui a, selon lui, permis d'éviter la fermeture d'usines en France. "J'ai déjà pris contact personnellement avec l'ensemble des leaders syndicaux (...) en disant: nous avons la ferme intention de recommencer", a déclaré le PDG, au cours d'une audition à l'Assemblée nationale.

"Ce que nous voulons, c'est mettre à profit l'année 2016 pour mettre sur la table quelles sont les préoccupations qui existent aujourd'hui au sein de l'entreprise, de quoi l'entreprise a besoin pour continuer sur sa lancée sur les trois prochaines années, et donc qu'on essaye de refaire un contrat de compétitivité, mais cette fois sur 2017, 2018, 2019 (...), avec des engagements de part et d'autre qui soient très clairs et qui soient assumés, qui nous garantissent une paix sociale dans laquelle tout le monde travaille dans la même direction", a détaillé Carlos Ghosn, devant les commissions des Finances et des Affaires économiques.

D. L. avec AFP