BFM Business

Fusionner PSA et Fiat-Chrysler, "un amusement" assure Carlos Tavares

Le patron de PSA a remporté, le Grand Prix des BFM Awards 2019 après une année très riche, marquée par le projet de fusion avec Fiat-Chrysler. "Cette opportunité est énorme", a-t-il résumé.

Tous les voyants sont au vert pour Carlos Tavares. Le très influent patron de PSA a remporté le prix de manager de l'année aux BFM Awards 2019 pour récompenser une grande année. Sur scène, il a évidemment été interrogé sur cette fusion attendue entre PSA et Fiat-Chrysler.

"Ce qui a surtout pesé, c'est une vision commune de l'opportunité" explique le grand vainqueur. "Ces deux entreprises ont un certain nombre de points communs qui sont assez remarquables: toutes les deux ont connu des difficultés très importantes. Elles ont vu la mort de près. Elles ont su toutes les deux se redresser par la force de ses collaborateurs et de ses dirigeants. (…) Et toutes les deux ont l'intelligence collective, après s'être redressées, de comprendre que nous serons plus forts ensemble que séparément." Et de résumer : "Cette opportunité, elle est énorme."

Rechercher inlassablement la performance

Mais l'enjeu de cette énorme fusion lui fait-il peur, lorsque l'on connait les difficultés de Fiat, notamment sur le marché européen? "La principale peur que nous avons au sein de notre comité exécutif du groupe PSA, c'est la peur de nous ennuyer", a-t-il répondu, assurant que lui et ses collaborateurs allaient poursuivre "inlassablement la recherche de la performance" pour devenir un géant mondial.

Au-delà de l'ennui, "cela fait sens pour la pérennité de l'entreprise" précise-t-il. "Nous sommes confrontés à des défis où, manifestement, pour les surmonter, nous allons devoir utiliser l'effet de taille, pour pouvoir, par exemple, acheter des batteries de voitures électriques à des prix compétitifs. L'effet de taille, par exemple, pour diluer les efforts colossaux de recherche et développement que nous faisons." Et "cette difficulté" qu'on promet à son groupe est "pour nous, un véritable amusement" assure-t-il. Carlos tavares en a d'ailleurs profiter pour rendre hommage aux collaborateurs de PSA mais aussi aux partenaires sociaux, dont il a vanté la "maturité" et la "clairvoyance." Enfin, il a tenu à saluer Louis Gallois, actuel président du conseil de surveillance de PSA.

Thomas Leroy