BFM Business

Fraude à la SNCF: les amendes coûtent désormais plus cher

Depuis la rentrée, les transports en commun s'attaquent aux fraudeurs. En Ile-de-France, la SNCF augmente d'environ 20% le tarif des amendes.

Après la RATP, la SNCF s'attaque à la fraude dans les trains en Ile-de-France. Pour dissuader les fraudeurs, le directeur général de Transilien dans la région a annoncé lundi matin sur RTL une augmentation moyenne de 20% du prix des amendes. "Vous paierez 35, 50, 70 euros en fonction de l'infraction: si vous n'avez pas composté votre billet, ou si vous n'avez pas acheté de billet", prévient Alain Krakovitch.

Depuis ce lundi, un billet non composté ou une absence de ticket est puni d'une amende de 50 euros. Un titre de transport non valable équivaut à une contravention de 35 euros. Enfin, si le billet est falsifié ou usurpé, l'amende monte à 70 euros. 

En Ile-de-France, le coût de la fraude est évalué à 63 millions d'euros par an, rappelait Alain Krakovitch en septembre dernier. 

Un arsenal de mesures a été mis en place par la RATP et la SNCF pour lutter contre la fraude. La loi Savary de mars dernier permet notamment la présence, dans les trains, d'agents de contrôle en civil. 

M.L.