BFM Business

Fiat sauve les meubles grâce à Chrysler

Le partenaire américain de Fiat continue de tirer ses résultats.

Le partenaire américain de Fiat continue de tirer ses résultats. - -

Le constructeur a annoncé ce 29 janvier son changement de nom pour devenir Fiat Chrysler Automobiles, et publie des résultats 2013 qui restent dans le vert uniquement grâce à Chhrysler.

Fiat publie ce mercredi 29 janvier des résultats 2013 inférieurs aux attentes, avec un bénéfice de moins de 2 milliards d'euros, et a aussi revu à la baisse ses prévisions pour 2014. Le constructeur italien a a décidé de ne pas verser de dividende pour préserver ses liquidités après le récent rachat de la part qui lui manquait dans l'américain Chrysler.

L'Italien, désormais propriétaire à 100% de Chrysler, officialise d'ailleurs son changement de nom, qui devient Fiat Chrysler Automobiles. Le siège légal sera aux Pays-Bas, le siège fiscal à Londres. Le groupe sera coté à New York et à Milan.

"Un nouveau chapitre de notre histoire commence", s'est félicité le président de Fiat, John Elkann, cité dans le communiqué. La fusion rassemble "deux organisations qui ont chacune une grande histoire dans l'industrie de l'automobile, et des atouts géographiques différents mais complémentaires", s'est-il félicité.

La 500 tire les ventes de Fiat

Mais en 2013, c'est surtout Chrysler qui permet à Fiat de sauver les meubles. Sans son partenaire américain, le groupe de John Elkann serait lourdement déficitaire.

Repris au bord de la banqueroute en 2009, le constructeur américain est devenu la machine à cash de Fiat. Chrysler est porté par une forte présence sur les marchés en croissance quand Fiat reste trop dépendant du seul marché européen, actuellement dans la tourmente.

Sur le plan produit, le constructeur américain bénéficie d'une gamme renouvelée, notamment grâce à la technologie développée par Alfa Romeo, la filiale sportive de Fiat. La marque italienne, elle, est à la traîne. Ses ventes reposent essentiellement sur un seul modèle: la Fiat 500.

Au-delà de cette voiture et ses nombreuses déclinaisons, le reste de la gamme est loin de faire recette. Fiat compte ainsi exploiter au maximum le filon du "pot de yaourt". Après les déclinaisons monospace et crossover, la marque lancera dans les mois qui viennent une version 4x4, sous le nom de 500x.

Mathieu Sevin