BFM Business

Exclusif: vers une volte-face dans le dossier PSA-Dongfeng?

PSA pourrait abandonner la piste menant au chinois Dongfeng.

PSA pourrait abandonner la piste menant au chinois Dongfeng. - -

Selon les informations de BFM Business, PSA réfléchirait à vendre la moitié de sa filiale bancaire, une opération qui pourrait lui rapporter 1,5 milliard d'euros. Un partenariat avec le chinois Dongfeng passerait au second plan.

L'avenir de PSA pourrait ne pas passer par Dongfeng. Alors que l'on parle beaucoup d'une entrée au capital de l'industriel Chinois, un autre scénario serait à l'étude, selon les informations de BFM Business. Un scénario qui s'appuierait sur la vente de l'un des derniers actifs du groupe.

Le sauvetage de PSA pourrait ainsi passer par sa filiale bancaire. La vente de la moitié de la banque serait en effet à l'étude. Une opération qui permettrait de rapporter 1.5 milliard d'euros. La banque Santander serait d'ailleurs très intéressée. Cet établissement de la zone euro travaille déjà avec la filiale bancaire de PSA.

La famille Peugeot devrait perdre le contrôle

Un scénario qui n'a rien de très surprenant. D'autres constructeurs ont fini par céder leur activité financière, toujours très rentable. Ce fut le cas de Général Motors ou, plus proche de nous, l'Italien Fiat. Ces derniers ont été obligés, à un moment de leur histoire, de vendre leur division financière.

L'autre gros morceau de la recapitalisation, c'est l'Etat qui se prépare à l'avaler. Là encore, pour 1.5 milliard d' euros. Une manière d'éviter une alliance franco-chinoise de plus en plus compliquée à monter.

Ces mouvements au capital du groupe entraineraient automatiquement la dilution du pouvoir de la famille Peugeot. Elle perdrait donc le contrôle du groupe. Mais il y a longtemps cette situation était devenue inévitable.

Reste à savoir, ensuite, si l’Etat se donnera les moyens de restructurer en profondeur PSA qui continue de souffrir de surcapacités.

Mathieu Sévin