BFM Business

Banque PSA: Bruxelles va trancher sur l’aide de l’Etat

Bruxelles devrait finalement autoriser l'aide de l'Etat à PSA Banque.

Bruxelles devrait finalement autoriser l'aide de l'Etat à PSA Banque. - -

La Commission européenne devrait rendre son avis sur l'aide de l'Etat français à PSA Finance dans les prochains jours. La filiale bancaire du constructeur pourrait ainsi souffler.

L'Union Européenne devrait valider la semaine prochaine l'aide de l'Etat Français à la filiale bancaire de PSA, selon des sources européennes. La décision serait une véritable bouffée d'oxygène pour le groupe Peugeot Citroën.

Première victime, il y a un an, de la dégradation de la note de PSA, sa filiale bancaire n’arrive plus à se refinancer à des taux convenables. Pour permettre à cette activité, stratégique chez un constructeur, de continuer à fonctionner, le gouvernement français s’est porté caution, à hauteur de sept milliards d'euros sur trois ans.

Quelles contreparties en échange?

Immédiatement, Bruxelles a qualifié ce soutien "d'aide publique" et a décidé de lancer une enquête. En attendant, l'aide est suspendue. En février, la Commission européenne a donné un feu vert partiel. PSA Banque peut bénéficier d'une partie limitée de la garantie de l'Etat, soit 1,2 milliard d'euros. De quoi lui permettre de fonctionner durant six mois.

La Commission devrait finalement lever l'ensemble de ses réserves dans les prochains jours. Reste à savoir quelles seront les contreparties demandées à PSA. S'il s'agit de cessions d'actifs, le groupe dispose de peu de marge de manœuvre. A part sa banque, Peugeot détient une participation dans Faurecia.

Mathieu Sevin