BFM Business

Europcar poursuit son expansion dans l'autopartage

Europcar a investi 20% dans SnappCar, start-up néerlandaise spécialiste de la location de véhicules entre particuliers en Europe.

Europcar a investi 20% dans SnappCar, start-up néerlandaise spécialiste de la location de véhicules entre particuliers en Europe. - Loïc Venance-AFP

Pour Europar, le partage du véhicule d'un particulier participe de la même logique que la location de flotte de voitures. Le loueur a investi dans plusieurs start-up d'autopartage en Europe. La dernière en date, Snappcar, est néerlandaise.

Europcar persiste et signe dans l'autopartage, un terrain de jeu qui attire la plupart des acteurs opérant d'une façon ou d'une autre dans le transport, jusqu'à la RATP. Le numéro un européen de la location de véhicules a pris un investissement minoritaire de 20% dans SnappCar, spécialiste de l'autopartage et de la location entre particuliers, dans le cadre d'une levée de fonds de la société néerlandaise. Il rejoint le consortium formé de deux autres actionnaires de la start-up fondée en 2011.

Le montant total de l'investissement que les trois actionnaires ont réalisé dans l'entreprise s'élève à environ 10 millions d'euros. Il doit permettre de développer la présence géographique de la société ainsi que l'utilisation de la technologie sans clé pour ses véhicules en liber-service.

30.000 véhicules disponibles en partage sur Snappcar

Celle-ci compte plus de 250.000 membres qui se partagent plus de 30.000 véhicules disponibles sur sa plate-forme internet. Aujourd’hui, Snappcar est présente aux Pays-Bas, au Danemark et en Suède avec l’intention de se développer sur de nouveaux marchés.

Avec cet investissement, Europcar se renforce dans les nouvelle formes de mobilité, incarnées par les start-up du numérique. C'est le cas de Drivy ou Ouicar en France qui concurrencent les loueurs traditionnels par le biais de l'autopartage en liber-service avec réservation par internet.

"Proposer à des automobilistes de partager l'usage d'un véhicule sur plusieurs jours durant un mois ou sur plusieurs heures durant une journée, cela relève de la même logique. Nous avons donc tout à fait vocation à devenir un acteur clé de la mobilité" expliquait à BFMBusiness, sa directrice générale, Caroline Parot.

L'intérêt du groupe français pour l'autopartage a débuté avec le rachat de la start-up française Ubeeqo en 2015. C'est à travers elle, qu'il a procédé à l'acquisition de la société espagnole Bluemove, en septembre 2016 puis de GuidaMi, à Milan en janvier 2017, fort de plus de 150 voitures disponibles dans les rues de Milan et des places de parking dédiées dans la ville. L’Italie est devenue le sixième marché où Ubeeqo propose de l'autopartage après la France, la Belgique, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Espagne.

Parmi les grandes loueurs historiques de voiture, Avis avait été pionnier en rachetant dès 2013, la société américaine Zipcar, dont les voitures sont réservées directement par smartphone sans bureau ni agence de location. Le service a été déployé à Paris en 2014

Frédéric Bergé