BFM Business

Et si voyager en A350 limitait les effets du jetlag?

Voler en A350, l'appareil notamment exploité par Qatar Airways, permettrait de réduire les effets du décalage horaire sur l'organisme.

Voler en A350, l'appareil notamment exploité par Qatar Airways, permettrait de réduire les effets du décalage horaire sur l'organisme. - Remy Gabalda - AFP

Dans le dernier-né de ses avions, Airbus a installé de nombreuses innovations technologiques censées réduire les désagréments causés par le décalage horaire sur les vols intercontinentaux.

A l'heure où l'on traverse la planète plus vite que le soleil, limiter les effets du décalage horaire est une problématique prioritaire pour les grands voyageurs. Airbus en est bien conscient, et martèle que son A350, en plus d'être économe en carburant, propose des solutions innovantes et convaincantes à ce titre. Des systèmes qui améliorent la qualité du sommeil ou trompent astucieusement votre horloge interne pour gommer la fatigue, que liste Quartz ce 28 décembre.

En premier lieu, le système lumineux à bord du long-courrier, développé par l'avionneur européen, répond très exactement à cet objectif. Il s'agit d'ampoules Led capable de primer sur le système sommeil/réveil de l'organisme des individus en recréant la lumière du coucher et du lever du jour au bon moment. Objectif: inciter votre corps à produire plus ou moins de mélatonine, l'hormone qui aide à s'endormir. Les voyageurs fréquents le savent bien et ne prennent jamais un long-courrier sans emporter avec eux quelques pilules de mélatonine de synthèse.

Dans l'A350, ils bénéficient donc d'un apport naturel qui leur permet de se synchroniser plus facilement à l'heure locale de la ville où ils arrivent. Les ampoules Led peuvent reproduire jusqu'à 16,7 millions de combinaisons de couleurs différentes, affirme un responsable d'Airbus cité par Quartz. Ce qui permet aussi d'adapter la luminosité aux divers services à bord.

Un air moins pressurisé donc moins sec

Autre innovation d'Airbus: la moindre pressurisation de la cabine, qui rend l'air à bord moins sec. Des recherches montrent en effet que la pression différente dans un avion, et le manque d'humidité de l'air qui en découle, influencent de manière néfaste le sommeil des passagers. Or l'A350 est construit à 53% à partir de fibre de carbone -des matériaux composites- ce qui lui procure beaucoup plus de légèreté que les autres appareils. Premier avantage: il consomme moins de carburant, d'où l'intérêt que lui porte de nombreuses compagnies, à commencer par Qatar Airways, le plus gros propriétaire d'A350. Mais il y a aussi un avantage pour le voyageur: cela permet de moins pressuriser l'air, donc de le rendre moins sec.

Dernier moyen de rendre le passage de plusieurs fuseaux horaires moins exténuant: le système de filtration de l'air renouvelle celui qui se trouve dans la cabine de l'A350 toutes les trois minutes. Ce qui améliore sa qualité, et peut ainsi aider à mieux dormir. Concrètement, cela n'empêche pas votre corps de ressentir le décalage horaire, mais vous permet d'arriver plus reposé. Un peu comme le design des ailes censé réduire le bruit des moteurs à l'intérieur de l'appareil.

Reste qu'Airbus ne précise pas s'il mesure l'efficacité concrète de ces systèmes, ni comment il procède. Interrogé par l'auteur de l'article à ce sujet, le constructeur aéronautique n'a pas répondu. En outre, son concurrent américain Boeing a lui aussi mis en place un innovant système d'éclairage par Led dans son Dreamliner, le 787. L'éclairage permet de simuler une journée complète, indiquait CNN au moment de ses premiers vols en 2011. Une lumière qui passe du blanc au lavande, à un orangé chaleureux. Mais sur son site, Boeing n'évoque, lui, aucun effet particulier sur l'organisme.

N.G.