BFM Business

En 2018, easyJet ouvrira quinze nouvelles destinations en France

-

- - PASCAL PAVANI / AFP

La compagnie britannique prévoit de dépasser l'an prochain le cap des 20 millions de passagers transportés depuis la France. Elle mise notamment sur sa nouvelle base, à Bordeaux. Mais elle va aussi développer Nice et Lyon.

EasyJet continue de faire de la France un de ses marchés clés. La compagnie va ouvrir en 2018 15 nouvelles destinations dans l'Hexagone, soit une augmentation de sa capacité de 7%. Il s'agit de sept nouvelles lignes au départ de Bordeaux, quatre au départ de Lyon et quatre de Nice.

"Nous avons transporté près de 19 millions de passagers en 2017 et nous comptons passer à 20 millions en 2018" a expliqué François Baccheta, directeur général de la compagnie britannique low cost en France sur l'antenne de BFM Business.

À Bordeaux, sa nouvelle base, dotée de trois Airbus A320, a déjà contribué à la création de 110 emplois sur place. "Nous ouvrirons depuis cette ville en plein essor une ligne vers Tel-Aviv, ce qui n'est possible que parce que nous avons des avions basés à Bordeaux" explique le dirigeant français d'easyJet.

22% de la clientèle d'Easyjet sont des voyageurs d'affaires

La compagnie va par ailleurs ouvrir quatre fréquences par semaine entre Rennes et Lyon, avec pour double objectif d'étoffer ses liaisons transversales en France et de satisfaire sa clientèle d'affaires qui représente "plus de 22% des passagers d'easyJet en France et plus de 18% à Lyon".

Pour permettre à ses passagers de se connecter à des vols long-courriers, la low cost a par ailleurs signé en septembre des partenariats avec deux compagnies françaises, Corsair et La Compagnie, pour proposer leurs vols sur son site.

"Notre modèle économique reste celui du court courrier où il nous reste encore beaucoup à faire en Europe, notre part de marché étant de 9%" souligne François Baccheta. La compagnie britannique a récemment profité des difficultés d'Air Berlin pour reprendre 25 A320 basés dans la capitale allemande afin d'y renforcer sa présence. Des avions qui desserviront aussi la France depuis Tegel avec deux vols quotidiens vers l'aéroport de Roissy.

Frédéric Bergé