BFM Business

Émissions de CO2: Bruxelles met à l'amende Aston Martin et Ferrari

Ferrari et Aston Martin ont été épinglés par l'Agence européenne pour l'environnement en raison du non respect des limites d'émissions de CO2. (image d'illustration)

Ferrari et Aston Martin ont été épinglés par l'Agence européenne pour l'environnement en raison du non respect des limites d'émissions de CO2. (image d'illustration) - Axion23 - Wikimedia - CC - Ferrari - Montage BFM Business

Blâmés par l'Agence européenne pour l'environnement, les deux constructeurs de luxe vont devoir payer plusieurs dizaines de milliers d'euros d'amende.

Aston Martin et Ferrari. Deux marques qui évoquent des voitures sportives, chères, puissantes et... polluantes. Un détail qui n'a pas échappé à l'Agence européenne pour l'environnement (EEA). La dernière édition de son rapport annuel concernant les émissions de dioxyde de carbone (CO2) des véhicules vendus dans l'Union européenne le souligne et indique que "les deux constructeurs ont dépassé leurs objectifs spécifiques d'émissions" pour l'année 2015.

En conséquence, l'EAA souligne qu'Aston Martin et Ferrari vont devoir "payer des primes sur les émissions excédentaires". Des amendes dont le montant est directement calculé par la Commission européenne. Cette facture prend en compte la différence résultant du dépassement du seuil ainsi que le nombre de véhicules commercialisés par la marque sur l'année concernée. 

Dans le détail, Bruxelles réclame 410.760 euros à Ferrari. Les voitures vendues par le constructeur italien ayant émis 299,45 grammes de CO2 par kilomètre alors que la marque s'était engagée à ce que ses modèles n'émettent pas plus de 295 grammes de CO2/km. Du côté d'Aston Martin, les véhicules écoulés en 2015 ayant rejeté 312,2 g/km au lieu des 310 g/km prévus, la marque britannique est invitée à s'acquitter de 33.414 euros d'amende. 

Les efforts des constructeurs français salués

Le rapport de l'Agence européenne de l'environnement indique que les voitures neuves vendues en 2015 dans l'Union européenne ont émis 119,5 grammes de CO2/km en moyenne. Le document consacre par ailleurs les efforts consentis par les constructeurs français pour limiter les rejets polluants de leurs véhicules. Les marques tricolores se classent sur les premières marches du podium.

D'après ce palmarès, les voitures de Peugeot rejettent, en moyenne, 104 grammes de CO2/km. Celles de Citroën et Renault 106 g/km. Viennent ensuite les constructeurs asiatiques Toyota, Hyundai et Nissan dont les véhicules rejettent respectivement, 108, 114 et 115 grammes de CO2 par kilomètre. Dans son document, l'EEA incite quatre constructeurs (Fiat Chrysler Automobiles, Opel, Ford et BMW) à accélérer leurs efforts afin d'abaisser les émissions moyennes de leurs gammes.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV