BFM Business

 Diesel: des tests sur des cobayes humains financés par Volkswagen, Daimler et BMW?

-

- - -

Selon le quotidien Stuttgarter Zeitung, des chercheurs bénéficiant du soutien des trois constructeurs automobiles allemands ont procédé à des tests sur des jeunes en bonne santé pour évaluer les effets du dioxyde d'azote.

L’industrie automobile allemande est peut-être à l’aube d’un nouveau scandale. Selon le Stuttgarter Zeitung, un organisme de recherche, financé par Volkswagen, Daimler et BMW, aurait fait inhaler du gaz d’échappement pendant plusieurs heures à des cobayes humains.

D'après le journal, une vingtaine de jeunes gens en bonne santé ont ainsi respiré pendant plusieurs heures du dioxyde d'azote à des doses variées. Les tests étaient effectués dans un institut dépendant de l'université d'Aix-la-Chapelle, en Allemagne.

Cette étude aurait été commandée par le Groupe européen de recherche sur l'environnement et la santé dans le secteur du transport (EUGT), désormais dissous.

Daimler condamne fermement cette étude

D’après le New York Times, des tests similaires ont d’ailleurs été menés par cet organisme sur des singes dès 2014. Le but de l'EUGT était de défendre l'utilisation du diesel, après que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a désigné le carburant comme cancérigène, précise le journal américain.

Se disant "consterné" par "la mise en place et l'ampleur de ces tests", Daimler a affirmé dimanche "condamner fermement" cette étude. Le groupe, qui a assuré n'avoir aucun lien avec les faits, va tout de même lancer une enquête.

Y.D. avec agences