BFM Eco

Coronavirus: vers une possible réouverture de l'aéroport d'Orly le 26 juin prochain

L'aéroport d'Orly pourrait rouvrir le 26 juin.

L'aéroport d'Orly pourrait rouvrir le 26 juin. - Groupe ADP

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé ce dimanche la date du 26 juin prochain "si la situation sanitaire est bonne".

L'aéroport d'Orly pourrait reprendre son activité à partir de la fin du mois de juin. Fermé depuis le 31 mars, l'aéroport serait en mesure d'accueillir à nouveau des vols et des passagers dès le 26 juin, a annoncé le secrétaire d'Etat en charge des Transports, Jean-Baptise Djebbari, invité du Grand Jury sur RTL ce dimanche.

Mercredi, neuf compagnies aériennes basées sur l'aéroport du sud de la région parisienne ont demandé à l'Etat, dans une lettre ouverte, de fixer dès maintenant au vendredi 26 juin la date de réouverture de l'aéroport. 

Un programme de vols le 15 juin

Toutefois, cette réouverture est soumise à condition, notamment à l'évolution de l'épidémie de coronavirus, c'est-à-dire "si la situation sanitaire est bonne ou en amélioration", a indiqué le secrétaire d'Etat.

Jean-Baptise Djebbari attend également une harmonisation des "mesures sanitaires avec nos voisins européens et méditerranéens" ainsi qu'un "programme de vol solide" de la part des compagnies aériennes.

"A ces conditions (...), nous devrions être en mesure de rouvrir Orly le 26 juin mais, je le dis, c'est si l'ensemble de ces conditions sont réalisées", a-t-il prévenu.

"Rendez-vous fin mai début juin"

Interrogé sur le moment à partir duquel les Français pourront réserver des billets d'avion au départ ou à l'arrivée d'Orly, dans l'hypothèse où l'aéroport rouvrirait le 26 juin, il a simplement répondu que les autorités auraient "fin mai début juin une vision beaucoup plus claire de la situation sanitaire et des projections que nous pourrons faire pour le mois de juin et l'été". 

"Donc rendez-vous fin mai début juin pour prendre toutes ces décisions" qui intéressent notamment les candidats aux départs en vacances d'été, a conclu Jean-Baptise Djebbari.

Benjamin Rieth avec AFP