BFM Business

Comment les postiers se muent en inspecteurs du permis de conduire

Une cinquantaine de postiers se forment pour faire passer l'examen pratique du permis B. Après trois mois de formation, ils suppléeront les inspecteurs en place, dans trois régions où les délais d'attente sont jugés excessifs.

Les premiers postiers doivent venir suppléer les inspecteurs du permis de conduire avant le printemps 2016. Triés sur le volet, une cinquantaine de salariés de la Poste, sur les deux cents postiers candidats, ont commencé leur formation il y a quelques jours à l'Institut National de la Sécurité Routière et de la Recherche (INSRR), à Nevers (Nièvre). Ils ont été sélectionnés en fonction de leur expérience dans la conduite de véhicules dans leur cadre professionnel.

Au terme de trois mois de formation pour devenir examinateurs de l'épreuve de conduite du permis B, ils seront détachés de la Poste, pour être répartis, dès février 2016, dans les régions ou les délais d’attentes des candidats sont les plus longs pour passer cette épreuve, à savoir l'Ile-de-France (35), Lyon (10) et Marseille (5).

La loi Macron crée un "service universel" du permis de conduire

Dans ces agglomérations, les délais, notamment pour une deuxième présentation à l'épreuve de conduite, peut atteindre trois mois, voire plus. Ces délais ont un surcoût direct pour les candidats, tenus de maintenir leur niveau en reprenant des leçons de conduite. La facture se chiffrerait à 200 euros par mois d'attente, selon le ministère de l'économie.

ces renforts visant à désengorger les files d'attente à l'examen de conduite, découlent directement de la loi Macron. Ce texte a, en effet, instauré un service universel du permis. Concrètement, le temps d’attente pour passer l'examen ne devra pas excéder 45 jours. Dans le cas contraire, la loi instaurait la possibilité de recruter des agents issus du service public.

La formation dispensée à l'INSRR est financée par la Poste. Mais, c'est le ministère de l'intérieur qui paiera ces futurs examinateurs du permis B pendant les deux prochaines années que durera leur affectation.

Rédaction BFM Business, édité par F.Bergé