BFM Business

Chelles : un chauffard ivre et sans permis tue 3 personnes

Samedi soir à Chelles (Seine-et-Marne), un chauffard ivre et sans permis a tué  personnes dans un arrêt de bus.

Samedi soir à Chelles (Seine-et-Marne), un chauffard ivre et sans permis a tué personnes dans un arrêt de bus. - -

Samedi soir, un chauffard de 44 ans, ivre, roulant sans permis et récidiviste, a tué une fillette de 3 ans, sa mère et son oncle, en fonçant dans un abribus à Chelles, en Seine-et-Marne. L’homme est en garde à vue.

La garde à vue de ce chauffard a été prolongée ce lundi, car ce n'est en réalité que dimanche après-midi que les enquêteurs ont pu commencer à l'interroger ; avant, il était encore trop ivre, expliquent les policiers. Samedi soir, plus de 5 heures après l'accident, son taux d'alcoolémie était de 1,24 grammes par litre de sang. L'homme circulait non seulement sous l'emprise de l'alcool, mais aussi sans permis puisqu'il lui avait été retiré, suite à un contrôle d'alcoolémie positif en juin 2010.
Le père de la fillette a lui été blessé dans l'accident. L'enquête a été confiée au commissariat de Chelles mais Henri Guaino a déjà jugé que cet homme récidiviste était un criminel et ne devrait jamais sortir de prison. Selon le Code pénal, pour cet homicide involontaire avec au moins deux circonstances aggravantes (alcoolémie, pas de permis), il risque au moins 7 ans de prison et 100 000 euros d'amende.

« Il faut qu’il paye, le plus longtemps possible »

Angélique, la sœur de la mère décédée, la tante de la petite fille, qui est venue hier après-midi se recueillir sur le lieu du drame, est très en colère contre cet homme : « C’est honteux de prendre le volant sans permis, avec de l’alcool… C’est trop tard pour s’en vouloir ; il faut qu’il paye, le plus longtemps possible. »

Un épicier du quartier raconte qu'il venait régulièrement lui acheter de l'alcool le matin avant de travailler mais que souvent il refusait de le servir, vu son état. A Chelles, tous les riverains pointent du doigt la responsabilité de ce chauffard mais nombreux sont ceux qui réclament aussi aujourd'hui à la municipalité un aménagement de ce rond-point réputé dangereux.
La mairie, qui s'est exprimée hier dimanche par la voix de l'adjoint au maire chargé des problèmes de sécurité publique, estime avoir déjà fait de nombreux aménagements. Elle indique que cette gare routière a été aménagée par le STIF, mais fera d'autres aménagements si nécessaire. Elle pointe surtout la responsabilité individuelle de ce chauffard.

« Des arrêts de bus en plein milieu d’un rond-point, c’est criminel aussi ! »

Elsa, qui habite juste à côté du rond-point, en veut d'abord à ce chauffeur, le principal responsable, mais aussi à la mairie de Chelles : « Les gens qui ont fait ce rond-point sont fautifs aussi : c’est criminel, ils ont voulu conserver des arrêts de bus en plein milieu d’un rond-point. Quand vous attendez votre bus, il n’y a aucune barrière de sécurité. La rage c’est qu’ils aient dépensé autant d’argent, sans penser au danger, à essayer de mettre les gens en zone de protection. Ce qui s’est passé, ça fait mal au cœur. »
Une marche silencieuse, en présence de la famille, aura lieu ce soir à 19h à Chelles.