BFM Business

Cadillac quitte Detroit pour New York

Cadillac veut redresser son prestige

Cadillac veut redresser son prestige - John Moore - Getty Images - AFP

Pour enrayer la chute des ventes, Johan de Nysschen, le patron du constructeur, a décidé de déménager le siège du groupe. L'objectif est de relancer le prestige de la marque et cibler la clientèle haut de gamme à New York.

Aux Etats-Unis un déménagement fait beaucoup parler. Cadillac va transférer son siège l'an prochain de Detroit à New York.

Le but est de relancer le prestige de la marque et ses ventes, qui sont en chute libre. La voiture de luxe américaine n'est, en effet, plus ce qu'elle était.

L'an passé deux fois moins de Cadillac que de Mercedes ou de BMW ont été vendues. Pour redresser la marque Mary Barra, la patronne de General Motors, est allée chercher Johan de Nysschen un Sud-africain de 54 ans qui vient de passer deux ans chez Nissan. Il avait, auparavant, réussi à redresser l'image de la marque Audi aux Etats-Unis.

De Nysschen a accepté le défi mais à une condition: que le siège de Cadillac soit transféré à New York. D'abord pour s'éloigner de Detroit et de ce groupe GM qui, selon lui, a tendance à tout niveler par le bas.

Un catalyseur pour les ventes?

"Il n'y a pas de ville au monde" dit-il "où les gens soient autant immergés dans le haut de gamme que New York".

Les cadres dirigeants vont déménager, au passage la moitié d'entre eux devraient être renouvelés. En espérant que cette installation dans le quartier branché de Soho sera un catalyseur.

A la fin des années 90 la marque Lincoln, haut de gamme également, avait déménagé en Californie pour être mieux immergée dans le marché de la côte Ouest. Sans grand succès. Quelques années plus tard tout le monde était rentré à Detroit.

Jean-Bernard Cadier