BFM Business

Bruxelles propose d'aider des licenciés de PSA en 2009-2010

La Commission européenne a proposé de débloquer 11,9 millions d'euros du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation pour aider 2.089 employés de PSA Peugeot Citroën licenciés en 2009 et 2010 en France. Cette aide au reclassement, qui n'est pas liée a

La Commission européenne a proposé de débloquer 11,9 millions d'euros du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation pour aider 2.089 employés de PSA Peugeot Citroën licenciés en 2009 et 2010 en France. Cette aide au reclassement, qui n'est pas liée a - -

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a proposé mardi de débloquer 11,9 millions d'euros du Fonds européen d'ajustement à la...

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a proposé mardi de débloquer 11,9 millions d'euros du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation pour aider 2.089 employés de PSA Peugeot Citroën licenciés en 2009 et 2010 en France.

Cette aide au reclassement doit obtenir l'aval du Parlement européen et des ministres au niveau européen, a précisé la Commission.

Elle n'est "pas liée aux derniers développements concernant l'usine d'Aulnay mais a été présentée par la France en réponse à une précédente vague de licenciements dans le groupe PSA liée à la crise financière et économique", poursuit la CE dans un communiqué.

Emer Traynor, porte-parole de la Commission, a précisé lors d'un point de presse qu'aucune demande d'aide n'avait été déposée par la France cette année.

PSA, confronté à une chute de ses ventes automobiles en Europe deux fois plus rapide que celle du marché, a annoncé en juillet un nouveau plan d'économies de 1,5 milliard d'euros à l'horizon 2015. Il prévoit 8.000 nouvelles suppressions d'emplois en France et la fermeture de son usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) qui emploie environ 3.000 personnes.

Barbara Lewis; Jean-Baptiste Vey pour le service français, édité par Dominique Rodriguez