BFM Business

Bombardier va supprimer 1.700 postes

Bombardier doit faire face à une baisse de ses commandes.

Bombardier doit faire face à une baisse de ses commandes. - -

En raison d'une baisse des commandes, le constructeur aéronautique canadien va supprimer 1.700 postes, a-t-il annoncé ce mardi 21 janvier. La région de Montréal serait la plus touchée.

Le climat est difficile pour Bombardier. Le constructeur aéronautique canadien vient d'annoncer, ce mardi 21 janvier, qu'il allait supprimer 1.700 postes dans sa division aéronatique. La région de Montréal serait la plus touchée par ces réductions d'effectifs.

Déjà lundi, il avait annoncé avoir enregistré une baisse de 19% de ses commandes d'avions l'an dernier par rapport à 2012.

En excluant les annulations, Bombardier indique avoir reçu 388 commandes en 2013, contre 481 en 2012. Sur la même période, le groupe a livré 238 appareils, contre 233 en 2012.

"L'économie mondiale est demeurée obstinément au ralenti et, avec la reprise qui prend plus de temps que prévu initialement, l'année est restée pleine de défis pour l'aviation", a analysé le président de la branche aéronautique, Guy Hachey.

Petite éclaircie pour Bombardier

Il s'est néanmoins dit "encouragé" par ce volume de commandes et a qualifié de "solide" le carnet qui en découle.

En 2013, les avions d'affaires ont dominé les livraisons du groupe, avec 180 appareils remis aux clients de Bombardier, contre 179 l'année précédente. Bombardier a toutefois livré 10 avions d'affaires de moins en 2013 par rapport à ses prévisions. Les commandes ont totalisé 305 appareils, contre 343 en 2012.

Bombardier a aussi livré 55 avions régionaux en 2013, un nombre conforme à ses prévisions, contre 50 en 2012. Les commandes étaient toutefois en baisse, à 81 appareils, contre 138 l'année précédente.

Les commandes pour la nouvelle gamme d'appareils CSeries (110 à 135 places) ont plus que doublé en 2013, totalisant 34 avions, contre 15 en 2012. La semaine dernière, Bombardier a reporté d'un an la livraison de cette nouvelle gamme, désormais prévue pour le second semestre 2015. Bombardier mise sur sa CSeries pour concurrencer les plus petits modèles de Boeing et Airbus.

Il a aussi reçu la semaine dernière une commande ferme pour 16 CS300 (135 places) de la compagnie saoudienne Al Qahtani Aviation, d'une valeur de 1,21 milliard de dollars.

La commande est assortie d'une option d'achat de 10 autres CS300, ce qui porterait la valeur du contrat à 2 milliards de dollars si cette option devait être exercée. Bombardier a maintenant un carnet de commandes de 198 avions de la gamme CSeries et des options pour 247 appareils, le tout pour 17 clients.

Enfin, Bombardier a aussi livré en 2013 un avion de lutte contre les incendies et reçu des commandes pour 2 autres appareils.

Diane Lacaze avec AFP