BFM Business

Avion: PC portables et tablettes ne pourront plus voyager en soute

L'Organisation de l'aviation civile internationale a interdit le transport de batteries lithium-ion en soute. Cette mesure qui prendra effet dès le 1er avril va obliger les passagers à conserver avec eux les ordinateurs, tablettes et smartphones durant leur voyage.

Renseignez-vous sur vos appareils électroniques avant de prendre l'avion. L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a décidé d'interdire, à compter du 1er avril, le transport en soutes de batteries lithium-ion en attendant que de nouvelles normes sur leur conditionnement soient adoptées en 2018. Cette mesure ne s'applique pas aux batteries lithium-ion -contenues dans les ordinateurs portables notamment- transportées en cabine par les passagers ou l'équipage, a souligné l'agence de l'ONU dans un communiqué.

L'OACI a expliqué que cette interdiction avait été réclamée par les compagnies aériennes et les associations de pilotes pour des raisons de sécurité. Le 787 "Dreamliner" de Boeing avait connu en janvier 2013 deux cas graves de surchauffe de batteries lithium-ion, survenus d'abord sur un avion à Boston, puis au Japon, contraignant un appareil de la compagnie All Nippon Airways à effectuer un atterrissage d'urgence.

Appareils cloués au sol

Les 50 exemplaires alors en circulation avaient été cloués au sol pendant plus de trois mois. "Cette interdiction temporaire va être maintenue pendant que le travail se poursuit en parallèle à l'OACI afin d'établir de nouvelles normes sur le conditionnement des batteries au lithium, attendues en 2018", a déclaré le président du Conseil de l'OACI, Olumuyiwa Benard Aliu.

Il y a deux semaines, c'était l'autorité du transport aérien américaine (FAA) qui avait mis en garde contre les risques d'explosion des batteries au lithium transportées dans les soutes des avions. Des tests menés par la FAA ont montré que les systèmes anti-incendies installés à bord des avions ne permettent pas d'éteindre un foyer provoqué par l'explosion de ces batteries, qui équipent notamment téléphones et ordinateurs portables.

D. L. avec AFP