BFM Business

Autoroutes: les tarifs des péages n’augmenteront pas... en 2015

Un plan de relance autoroutier de 3,2 milliards d'euros a été validé.

Un plan de relance autoroutier de 3,2 milliards d'euros a été validé. - Pierre Andrieu - AFP

Manuel Valls a annoncé ce mercredi que les tarifs des péages autoroutiers seraient bien gelés cette année. Ségolène Royal a précisé que ce gel ne serait pas compensé l'an prochain.

En marge de la présentation des mesures gouvernementales en faveur de l’investissement des entreprises, Manuel Valls a indiqué que les tarifs des péages autoroutiers n’augmenteraient pas en 2015. Le Premier ministre met ainsi un terme aux spéculations relancées lundi par RTL, qui avait annoncé une hausse de 0,57% le 1er juin prochain.

Evidemment, cette précision d'un gel des tarifs "en 2015" amène une autre question : quid pour l'année prochaine? Lors de la séance de questions à l'Assemblée nationale, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, a immédiatement coupé court à toutes spéculations. "Les sociétés autoroutières sont appelées à contribuer, pour protéger les consommateurs, c'est-à-dire les automobilistes, à renoncer à la hausse des tarifs pour l'année 2015 sans rattrapage pour l'année prochaine".

Par ailleurs, le chef du gouvernement a également fait savoir que le plan de relance autoroutier, financé par les sociétés concessionnaires, avait été validé. Celui-ci "représentera 3,2 milliards d'euros d'investissements", a-t-il précisé. "Les discussions en cours avec les sociétés d'autoroutes sont en train d'aboutir, les travaux doivent être lancés au plus vite", a-t-il ajouté lors d'une intervention à l'issue du Conseil des ministres.

Relancer le BTP

"Elles se traduisent aussi, ces discussions, par 500 millions d'investissements supplémentaires dans les infrastructures et les projets de transport, dont 300 millions à l'Afitf (Agence de financement des infrastructures des transports de France) sur trois ans", a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre a également évoqué des "travaux concrets, nous pensons à la rénovation de nos routes nationales, doivent s'engager dans les plus brefs délais: c'est important pour le secteur des BTP, c'est important pour, notamment dans les territoires, les petites et moyennes entreprises dans les territoires".

Y.D. avec agences