BFM Business

Automobile: les annonces du Salon de Genève

Volkswagen rencontre des difficultés pour produire son modèle low cost.

Volkswagen rencontre des difficultés pour produire son modèle low cost. - -

A l'occasion du Salon international de l'automobile de Genève qui se tient jusqu'au 16 mars, les constructeurs multiplient les annonces et déclarations. Voici les principales.

La 84eme édition du grand raout de l'automobile à Genève sera ouverte au public du 6 au 16 mars. Mais les allées du Salon sont déjà arpentées par les journalistes, pour les journées presse ces 4 et 5 mars. Deux jours durant lesquels les constructeurs rivalisent d'annonces. La sélection de BFM Business.

> PSA démarre bien 2014

PSA Peugeot Citroën a bien débuté l'année 2014 en Europe, où il a regagné des parts de marché grâce à ses nouveaux produits, ce qui compense en partie un environnement difficile sur plusieurs marchés émergents.

Si la Chine devrait connaître encore cette année une croissance à deux chiffres, les marchés russe et sud-américain, où PSA perd de l'argent, restent marqués par de nombreuses incertitudes, a déclaré mardi Carlos Tavares, le futur président du directoire de PSA, lors des journées presse du salon de Genève.

> "La Citroën C4 Cactus n'est pas low cost"

C'est ce qu'a déclaré le directeur général de la marque aux chevrons, ce 4 mars. La nouvelle C4 Cactus, qui préfigure le renouvellement de la marque Citroën, sera commercialisée à partir de 14.000 euros environ, soit 4.000 euros de moins que la C4 classique, a rappelé Frédéric Banzet. "Nous ne sommes absolument pas dans le low cost, nous sommes dans un budget maîtrisé".

Il indique notamment que ce modèle reste plus cher que le Duster de Dacia du groupe Renault, à 12.000 euros. PSA a toujours refusé de suivre son concurrent français sur ce segment, de peur de brouiller le message sur sa montée en gamme.

> Volkswagen à la peine avec son modèle low cost

Volkswagen peine à atteindre ses objectifs de coûts pour son projet de voiture à petit prix, a déclaré, mardi, Heinz-Jakob Neusser, le responsable du développement de la marque.

"Il devient de plus en plus difficile" d'atteindre les objectifs nécessaires pour approuver la production, a-t-il dit. Ajoutant: "il ne fait pas sens d'approuver un véhicule qui ne répond pas à nos objectifs".

> BMW songe à construire une nouvelle usine

Le constructeur allemand envisage de construire un nouveau site de production pour pouvoir répondre à la demande croissante pour ses modèles, a indiqué, mardi, Norbert Reithofer, le président du directoire de BMW.

Le groupe bavarois a connu un début d'année 2014 "très satisfaisant" avec une hausse de 6,5% de ses livraisons à ce stade par rapport à la même période de 2013, et une croissance qui a atteint 9% pour la seule marque BMW, a-t-il précisé.

> La Renault Made in China ressemblera au Captur

La première voiture que Renault fabriquera en Chine aura des airs de grand Captur, le petit crossover urbain dont la marque prépare aussi une version agrandie pour l'Europe.

Le groupe automobile construit actuellement une usine d'assemblage et une usine de moteurs à Wuhan, en Chine, qui affichera une capacité initiale de 150.000 véhicules.

Par ailleurs, à l'opposé de l'optimisme du président de la Fédération allemande de l'automobile quant à l'avenir du secteur, Renault baisse sa prévision pour le marché mondial en 2014. Sa croissance devrait être légèrement inférieure aux 2% que le constructeur envisageait jusque-là.

Explication: "l'activité n'est jamais comme on l'attend. Au moment où l'Europe donne apparemment certains signes de reprise, les marchés émergents sont confrontés à des vents contraires", a déclaré Jérôme Stoll, directeur de la performance du groupe.

Il s'est en revanche déclaré confiant sur les perspectives du marché automobile européen, dont les signes de stabilisation esquissés fin 2013 se confirment cette année.

> Toyota et Jeep visent le million de ventes

Toyota prévoit de vendre plus de 865.000 voitures en Europe cette année (847.530 en 2013), selon Didier Leroy, le président de la filiale européenne du constructeur. Il a ajouté que le groupe visait un million de ventes sur le marché européen d'ici 2015 mais qu'il n'entendait pas sacrifier sa rentabilité à cet objectif.

Jeep, la filiale 4x4 de Fiat-Chrysler, s'est, lui, fixé comme objectif de vendre 1 million de véhicules dès cette année. "Nous avons l'intention de l'atteindre", a déclaré, mardi, son directeur général, Mike Manley. La marque présente cette semaine à Genève son premier modèle de fabrication italienne, après la prise de contrôle de Fiat sur son partenaire américain.

N.G. avec agences