BFM Business

Airbus des batteries: Total et PSA espèrent équiper un million de véhicules par an vers 2030

La future usine de Nersac

La future usine de Nersac - Exyte / Saft

Emmanuel Macron a inauguré, ce jeudi, une usine pilote de fabrication de batteries européennes pour véhicules électriques, en Nouvelle-Aquitaine. Elle aura pour tâche la recherche et le développement de "nouvelles technologies de batteries lithium-ion de haute performance."

Le fameux "Airbus des batteries", surnom d'une alliance franco-allemande pour tenter de rattraper le retard continental sur les batteries, commence à prendre forme. Ce jeudi, Emmanuel macron inaugurait à Nersac, près d’Angoulême (Nouvelle-Aquitaine) une usine pilote qui se concentrera, dans un premier temps, sur la recherche et le développement de "nouvelles technologies de batteries lithium-ion de haute performance", selon un communiqué diffusé en début d'après-midi.

Concrètement, Saft (filiale de Total) et Opel (filiale de PSA) prévoient le démarrage du site courant 2021. "Cela représente un investissement de 200 millions d’euros" et "200 emplois de haute-qualification", indique le communiqué. Une coentreprise baptisée ACC (Automotive Cell Company) sera créée à terme.

Cinq milliards d'euros d'investissements

Et ce n'est qu'une première étape puisque deux usines de fabrication à grande échelle, une première dans les Hauts-de-France en 2023 puis une seconde en Allemagne en 2024, verront le jour pour atteindre à horizon 2030 une capacité cumulée de 48 GWh. "Notre ambition dans cette nouvelle société, à horizon 2030, c'est d'être capables de produire des batteries pour un million de véhicules par an en Europe, ce serait à peu près 10 à 15% du marché et c'est cinq milliards d'euros d'investissements pour les groupes, donc c’est un pari important", a expliqué le PDG de Total, Patrick Pouyanné.

"Je suis persuadé que ce projet, avec notre partenaire Total-Saft, permettra de créer un acteur de référence du développement et de la fabrication de cellules de batteries automobiles en Europe" a indiqué, de son côté, Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA.

En septembre dernier, à l'issue du 50ème Conseil économique et financier franco-allemand à Bercy, le ministre français Bruno Le Maire et son homologue allemand Peter Altmaier avaient précisé que Opel, Peugeot, Total et Saft (entreprise française spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation d'accumulateurs électriques à usage industriel) étaient associés à ce premier projet de batteries.

Thomas Leroy