BFM Business

Air France sonne la charge contre ses pilotes

La compagnie aérienne aurait décidé d'entamer une procédure judiciaire contre le SNPL Alpa, le principal syndicat de pilotes de la société, rapporte le Figaro. En cause: le non-respect d'accords de compétitivité.

On sait que les rapports entre Air France et le SNPL Alpa, le principal syndicat de pilotes de la compagnie, ont déjà pu être orageux, notamment lors de la grève massive de septembre 2014. Mais un palier semble avoir été franchi ce lundi 15 juin.

Air France aurait ainsi décidé de déposer un recours en référé devant le tribunal, rapporte le site du Figaro. Le motif de cette décision? Le non-respect par les pilotes d'une des clauses du plan Transform 2015 engagé en 2012.

Ce plan stratégique prévoyait que l'ensemble des personnels de la compagnie améliore leur productivité de 20% d'ici à 2015.

Des comportements décriés

Un montant global d'économies avait ainsi été chiffré. Or, "contrairement aux autres catégories de personnel, les pilotes auraient atteint seulement 12% de "gain économique", cumulant réductions de coûts et gains de productivité soit 130 millions d'euros sur les 200 prévus", explique le quotidien.

Cette "contre-performance" fait d'autant plus tâche que les personnels au sol et les hôtesses et les stewards ont, eux, fait mieux que prévu.

Le Figaro rappelle d'ailleurs combien le comportement des pilotes lors de la grève de septembre avait choqué une bonne partie des autres catégories de personnel ainsi que leurs représentants qui n’avaient pas hésité à dénoncer leur comportement.

De son côté, le SNPL avait avancé que si des mesures d'économies n'avaient pu être prise, c’est la direction du groupe qui devait en assumer la responsabilité. Après avoir tenté, en vain, de négocier, Air France perd donc patience.

"Les discussions avec le SNPL sont infructueuses. Nous allons donc demander au tribunal de prendre une décision sur une clause de l'accord prévoyant qu'en cas de blocage, le président d'Air France tranche", explique ainsi un cadre d'Air France qui assure néanmoins que "le dialogue ne sera pas rompu" avec les pilotes.

De nouvelles mesures d'économies

Selon une source proche du dossier, Air France va mettre en place une série de mesures d'économie, dont des fermetures de lignes long et moyen courriers, afin de tenir ses objectifs de réduction de coûts pour l'année 2015.

Outre les fermetures de lignes, le groupe va réduire ses fréquences de vol sur plusieurs destinations déficitaires et réduire ses dépenses externes. L'ensemble de ces mesures devrait permettre au groupe de "rattraper 80 millions d'euros pour se caler sur l'objectif (d'économies, ndlr) de 2015", a précisé cette source.

J.M.