BFM Business

Air France peut-elle vraiment disparaître?

VIDÉO - L'État qui ne veut plus jouer les filets de sécurité, hausse du prix du pétrole et concurrence exacerbée... Air France n'a jamais été en aussi mauvaise posture.

Air France va-t-elle sortir de la crise? Trois jours après l’annonce de la démission de son PDG, les nuages s’assombrissent dans le ciel de la compagnie aérienne française. Ce lundi le cours de Bourse d'Air France-KLM a décroché de plus de 10% à la Bourse de Paris. La société qui compte 85.000 salariés ne vaut plus que 3 milliards d’euros en Bourse. C’est près de quatre fois que sa rivale allemande Lufthansa (11,6 milliards d'euros) et cinq fois moins que British Airways (plus de 15 milliards d'euros).

Et la compagnie française pourrait devenir une proie facile pour une concurrente. Jusqu’à présent la compagnie qui participe du prestige de la France était plutôt protégée: d’abord par l’Etat qui détient plus de 14% du groupe et ensuite par son alliance avec KLM.

Mais le premier n’est plus une garantie: Bruno Le Maire l'a rappelé ce week-end sur BFMTV, "L'État n'est pas là pour éponger les dettes". Et du côté de KLM qui est deux fois plus rentable que la compagnie française on montre son exaspération. La presse populaire néerlandaise appelle à se séparer d’Air France et les syndicats locaux critiquent aussi bien leurs homologues que la direction jugée peu ouverte au dialogue.

Le cimetière des compagnies disparues

Une situation préoccupante et on exclut désormais plus la disparition de la compagnie. Car certes Air France a connu des crises au long de sa tumultueuse histoire mais cette fois la situation est plus préoccupante. Le cours du pétrole augmente et est haut plus depuis 4 ans. Et surtout la concurrence n’a jamais été aussi forte dans l’aérien avec les compagnies du Golfe, les rivales européennes, les low-cost qui s’attaquent au long courrier...

Et les compagnies aériennes ne sont pas éternelles. Sur la page Wikipedia consacrée aux compagnies disparues, on y trouve même des noms prestigieux comme la mythique américaine Pan American (faillite en 1991), la belge Sabena disparue en 2001), la suisse Swissair (disparue en 2002) et peut-être même bientôt l’italienne Alitalia qui cherche désespérément un repreneur depuis plusieurs mois. Air France - KLM n’en est pas encore là mais son temps est désormais compté.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco