BFM Business

Air France lance sa première phase de mesures d'économies

-

- - -

Des mesures de restructuration sont attendues cette semaine chez Air France-KLM. La compagnie aérienne réunit son conseil d'administration mercredi à Amsterdam avant un comité d'entreprise jeudi. Elle doit examiner des mesures d'urgence pour un retour à la compétitivité. Des licenciements sont pour le moment exclus.

Gel des embauches pour toutes les catégories de salariés, et gel des salaires : au sein d'Air France, on s'y attend déjà depuis plusieurs mois. L'année 2012 sera une année entre parenthèses. L'entreprise est sous tension confiait un de ses salariés à la rédaction.

La perte opérationnelle de la compagnie est estimée à 300 millions d'euros selon un cabinet d'expertise. Si KLM est bénéficiaire, c'est du côté d'Air France qu'il va falloir concentrer la majeure partie des efforts. Les lignes les moins rentables pourraient être supprimées. Le recours à la vente crédit-bail pour les avions est également envisagé.

Pas de licenciements pour l’instant

Un premier volet de mesures qui n'inclut pas de suppression de postes pour le moment. Du moins pas avant la présidentielle. La direction plancherait sur un plan structurel pour le mois de mai. Au cours de ses visites sur les sites Air France, Alexandre de Juniac, le nouveau PDG, a commencé depuis deux mois déjà à préparer les esprits.

Hélène Cornet