BFM Business

Affaire Tapie: quel rôle a joué Stéphane Richard?

Stéphane Richard a toujours affirmé avoir agi sur ordre du pouvoir politique, dans le cadre de l'affaire Tapie.

Stéphane Richard a toujours affirmé avoir agi sur ordre du pouvoir politique, dans le cadre de l'affaire Tapie. - -

Le PDG d'Orange est entendu, ce lundi 10 juin, par la brigade financière. La justice cherche à savoir si Stéphane Richard a pu intervenir directement dans la décision qui a mené à l'arbitrage soldant le contentieux entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais.

Stéphane Richard est entendu, ce lundi 10 juin, par la brigade financière, dans le cadre de l'affaire Tapie. Le patron d'Orange sera interrogé en tant qu'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde et de Jean-Louis Borloo, quand ils étaient ministre de l'Economie.

Les juges cherchent à savoir quel a été le rôle de Stéphane Richard dans la décision de recourir à la procédure d'arbitrage pour solder le contentieux entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais.

La question est de savoir si Stéphane Richard a eu un rôle actif ou s'il n'était qu'un simple rouage.Le patron d'Orange a toujours été clair sur ce point : il a agi sur ordre du pouvoir politique : Christine Lagarde assume le choix du recours à l'arbitrage. Pour autant, Stéphane Richard avait une position centrale au moment des faits. Sait-il alors qui est à l'origine de ce choix, aujourd'hui controversé?

"Il n'y a eu ni ordre, ni instruction, ni pression"

Selon lui, il s'agit du fruit d'un consensus entre les acteurs du dossier. La proposition de recours à l'arbitrage aurait été avancée, au départ, par le liquidateur du Crédit Lyonnais.

Christine Lagarde aurait, ensuite, accepté cette option. Puis Stéphane Richard aurait rencontré Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Elysée, pour faire valider la décision au plus haut niveau. "Il n'y a eu ni ordre, ni instruction, ni pression", affirme Stéphane Richard. C'est sur ce point, avant tout, qu'il devra convaincre les juges.

A LIRE AUSSI:
>>INFOGRAPHIE Affaire Tapie-Lagarde: les principaux acteurs >> Pour Parisot, les propos de Montebourg sur Stéphane Richard sont "choquants"

Simon Tenenbaum