BFM Business

Solex roule pour Montebourg

Arnaud Montebourg veut prendre la relocalisation des vélos Solex comme exemple.

Arnaud Montebourg veut prendre la relocalisation des vélos Solex comme exemple. - -

Le ministre du Redressement productif se rend au siège d'Easybike, la société productrice des Solex, ce jeudi 5 septembre. Cette dernière a en effet relocalisé la production des célèbres cyclomoteurs en France.

Arnaud Montebourg en a fait l’un de ses objectifs prioritaires : relocaliser le plus grand nombre d’entreprises sur le territoire français.

Voulant s’inspirer du "reshoring" américain, le ministre du Redressement productif avait présenté son plan en janvier dernier, financé à hauteur de 50 millions d’euros et comprenant notamment un site internet, Colbert2.0.

Du coup, le trublion du gouvernement ne manque pas de souligner la réussite du programme, lorsque l’occasion se présente.

De 1.200 à 2.500 euros pour un Solex

C’est le cas de Solex, revenu en France après des années de production en Chine. Devenu la copropriété d’Easybike, l’entreprise française dont sont issus les célèbres cylomoteurs (devenus électriques) a bénéficié de l’avance remboursable sur cinq ans consentie pour les projets de relocalisation. 

Les produits seront légèrement plus chers que s’ils étaient produits en Chine (50 à 60 euros de plus), pour un prix allant de 1.200 à 2.500 euros.

La nouvelle stratégie d'Arnaud Montebourg

Résultat : 10 emplois créés, 30 à l’horizon 2015. Plutôt maigre, mais toujours bon à prendre. Car au-delà de cette bonne nouvelle pour l’emploi, la visite d’Arnaud Montebourg au siège d’Easybike, au Bourget, sonne comme le symbole d’une nouvelle stratégie.

Plutôt que de se battre pour des causes parfois perdues d’avance, ce dernier veut faire passer un message positif. L’objectif étant de restaurer la confiance dans le milieu de l’entreprise, indispensable à une meilleure compétitivité et à la reprise économique.

Y. D.