BFM Business

Soldes en ligne: l'UFC Que Choisir dénonce les sites "illusionnistes"

L'UFC-Que choisir a observé 12 sites de vente en ligne avant et pendant les soldes d'hiver.

L'UFC-Que choisir a observé 12 sites de vente en ligne avant et pendant les soldes d'hiver. - -

Deux semaines avant la clôture officielle des soldes d'hiver, l'organisation de consommateurs estime, ce 29 janvier, que les pratiques des sites internet ne profitent pas forcement aux acheteurs.

Prix gonflés un mois avant la première démarque, réductions limitées à des produits à bas prix… L'UFC Que Choisir a observé 12 sites de vente en ligne avant et au cours des soldes d'hiver, qui ont commencé ce 8 janvier.

Son président, Alain Bazot, a déclaré, ce mercredi 29 janvier, vouloir "démystifier" ces "illusionnistes de la hausse du pouvoir d'achat". Les vendeurs gonfleraient les prix 30 jours avant les soldes, pour pouvoir annoncer des réductions plus importantes. Certains articles ne seraient même vendus que dans ce laps de temps, pour ensuite être cédés au rabais.

Dans 8% des cas étudiés, les produits "soldés" seraient même vendus moins cher un mois avant le début des soldes… Une pratique qui respecte le délai de 30 jours demandé par la loi, mais que l'UFC dénonce comme "contraire au principe" des soldes.

Une communication en trompe-l'œil

Les annonces fracassantes serviraient également à tromper le consommateur. Selon Alain Bazot, "le site CDiscount propose des rabais colossaux, à moins 85% sur l'électroménager, mais on ne les retrouve pas véritablement". Seuls quatre produits, tous vendus à moins de 20 euros, ont vu leur prix réduit à ce point.

Autre exemple: "s’agissant de l’accroche 'Jusqu’à -80 %' pour le rayon 'image et son' de chez Pixmania, nous n’avons repéré cette ristourne que sur un protecteur d’écran vendu à 1euro", note l'organisation sur son site. En réalité, les soldes seraient en moyenne de 15%, puis de 19% à la deuxième démarque.

Les sites auraient également tendance à mélanger promotions et soldes sur la même page. Comme le souligne Alain Bazot, "c'est un vrai problème, car les lois de protection des consommateurs sont beaucoup plus conséquentes dans le cadre des soldes".

L'UFC rappelle également que cette pratique n'a pas lieu d'être sur le net. Le vendeur peut agencer ses produits comme il le souhaite sur sa page, et choisit donc volontairement de brouiller les pistes.

JS