BFM Business

SNCF: une nouvelle tour de contrôle pour la gare du Nord

Des perturbations sont à prévoir ce week-end à la gare du nord.

Des perturbations sont à prévoir ce week-end à la gare du nord. - AFP

La gare du Nord à Paris partiellement fermée ce week-end. D'importants travaux doivent avoir lieu toute la journée de samedi et jusqu’à dimanche, 5 heures du matin. Les interventions porteront sur les commandes d'aiguillages.

Les postes d'aiguillages ont vécu. C'est bientôt la fin de ces vieux bâtiments qui longent les voies et dans lesquels sont alignées des dizaines de manettes qui commandent les aiguillages. Les travaux de ce week-end ont pour objectif de déconnecter 13 de ces postes afin de les relier à une « tour de contrôle » située à Saint Denis.

Il va ainsi falloir déconnecter et reconnecter des dizaines de milliers de câbles et de fils électriques, modifier la signalisation, et intervenir sur plus de 3000 panneaux. Quatre ans de préparation et de travaux pour un investissement de 125 millions d'euros. Sont concernées les lignes B, D, du RER, H et K du Transilien ainsi que les TER. 10% du trafic national. 

Le réseau, au cœur de la réforme ferroviaire

C'est l'un des credo de la réforme ferroviaire: « mettre le paquet sur les trains du quotidien ». Moderniser le réseau ferré et donc, par ricochet, améliorer la qualité de service. Concrètement, ces améliorations et cette « tour de contrôle » doivent permettre de centraliser tous les itinéraires des trains, de les programmer à l'avance, ou encore d'avoir des informations précises sur leur positionnement. Il s'agit aussi de développer la maintenance prédictive.

Ainsi cette centralisation doit permettre de mieux anticiper les incidents d'exploitation et d'y répondre plus rapidement. Enfin, l'idée est de développer un réseau ferré évolutif et moins rigide, en clair, pouvoir ajouter des voies supplémentaires afin de faire face à l'augmentation du trafic. 

De 1500 postes d'aiguillages à 16 tours de contrôles

Des travaux similaires ont déjà eu lieu dans plusieurs gares françaises (Bordeaux, Dijon, Rennes, Gare de Lyon, Strasbourg, Lyon.) Il s'inscrivent dans le cadre du programme CCR (Commande Centralisée du Réseau). Avec un objectif : passer de 1500 postes d'aiguillages à 16 tours de contrôles sur l'ensemble du territoire. Un investissement de 5 milliards d'euros d'ici à 2032.