BFM Business

Smartphones: en Europe, à qui profite la déroute de Huawei?

L'iPhone X, commercialisé en novembre, a fait flamber le prix moyen des smartphones vendus en décembre

L'iPhone X, commercialisé en novembre, a fait flamber le prix moyen des smartphones vendus en décembre - Elijah Nouvelage / AFP

Privés des services de Google, les ventes de smartphones du géant chinois se sont écroulées l'an passé ouvrant un boulevard à deux de ses compatriotes.

Sans surprise, Huawei a bu la tasse en Europe en 2020. Frappée par des sanctions américaines l'empêchant notamment d'installer les services de Google dans ses smartphones, la marque chinoise a vu ses ventes dévisser tout au long de l'année. Sur un an, elles s'écroulent presque de moitié (-43%) selon les chiffres de Counterpoint.

Huawei n'a écoulé que 22,9 millions de terminaux contre 40,4 millions un an plus tôt. Sa part de marché a fondu de moitié, passant de 23 à 12% et cette tendance devrait se poursuivre cette année. Pour les analystes du cabinet d'études, Huawei est sur le point de "pratiquement disparaître du marché européen".

Qui profite de cette déroute? Pas le leader mondial Samsung qui a souffert de la baisse globale du marché due aux confinements et aux restrictions (ventes en baisse de 12% à 60 millions d'unités), ni d'Apple dont les ventes reculent "que" de 1% à 41,3 millions de smartphones grâce aux très bonnes ventes de son iPhone 5G au 4e trimestre.

+90%, +82% pour Xiaomi et Oppo

Non, les deux gagnants sont des compatriotes de Huawei, à savoir Xiaomi et Oppo. Le premier récolte les fruits de sa stratégie en Europe lancée en 2018. Le fabricant est désormais le numéro 3 mondial, doublant Huawei avec des ventes en hausse de 90% à 26,7 millions d'unités. Sa part de marché a doublé en un an à 14% notamment grâce à de beaux succès en Espagne et Italie.

Ventes de smartphones en Europe en 2020
Ventes de smartphones en Europe en 2020 © Counterpoint

Il s'agit maintenant de "reproduire cette croissance dans d'autres zones, particulièrement dans des marchés plus premium comme la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni", souligne le rapport.

La croissance d'Oppo est tout aussi plus fulgurante, le fabricant est également arrivé en Europe en 2018 et affiche une croissance de 82%. Il a écoulé 6,5 millions de smartphones, sa part est passée de 4 à 6,5% à la faveur d'accords avec de grands opérateurs européens comme Orange ou Vodafone.

Le marché global recule de 14%

Désormais 5e vendeur européen, présent dans 12 pays du Vieux continent, le groupe affiche ses ambitions: intégrer le Top 3 européen d'ici 3 ans. "Nous nous sommes fixé l’objectif ambitieux de devenir l'une des premières marques en Europe et nous sommes convaincus que nous y parviendrons", avance Maggie Xue, présidente de la division Europe de l'Ouest.

Globalement, le marché européen du smartphone a reculé de 14% sur un an à 186 millions d'unités écoulées. La généralisation de la 5G sur le continent pourrait permettre au marché de redécoller, mais cette prévision reste évidemment suspendue à la situation sanitaire.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business