BFM Business

Xavier Niel met la main sur Orange Suisse

Après une acquisition à Monaco en mai dernier, la Holding NJJ Capital de Xavier Niel vient de mettre la main sur Orange Suisse.

Après une acquisition à Monaco en mai dernier, la Holding NJJ Capital de Xavier Niel vient de mettre la main sur Orange Suisse. - Eric Piermont - AFP

Via sa holding NJJ Capital, le patron de Free a trouvé un accord pour acheter l'opérateur Orange Suisse au fonds d'investissement Apax. Le montant de la transaction s’élève à  2,8 milliards de francs suisses.

Xavier Niel met enfin la main sur Orange Suisse. Le patron de Free, via sa holding NJJ Capital, vient de faire l’acquisition de l’opérateur hélvétique pour 2,8 milliards de Francs suisses, soit environ 2,3 milliards d’euros, auprès d’Apax Partners.

Ce dernier l’avait acquis en février 2012 auprès de France Télécom pour un peu plus de 1,5 milliard d'euros. A cette époque, Xavier Niel s'était déjà porté candidat, sans succès.

"La transaction est soumise à l'approbation réglementaire habituelle des autorités et devrait être finalisée d'ici la fin du premier trimestre 2015", a expliqué dans un communiqué le fonds britannique Apax.

"Depuis 2012, lorsque Orange Suisse a été acquis par le fonds Apax, mon équipe et moi avons suivi de très près tous les développements vécus par la société", a souligné Xavier Niel, cité dans le communiqué.

Un peu plus de 2 millions d'abonnés

"En tant que nouveau propriétaire d'Orange Suisse, NJJ Capital apportera de la continuité aux clients d'Orange Suisse ainsi qu'à ses employés et sa direction", a-t-il aussi précisé.

"Ma plus grande priorité sera de gérer Orange Suisse en accord avec l'environnement et les spécificités du marché suisse", ajoute le milliardaire français.

A fin septembre, Orange Suisse employait 871 salariés et comptait 2,14 millions de clients. Ces trois dernières années, l'opérateur a notamment réussi à moderniser son système informatique, et à déployer son réseau 4G qui couvre aujourd’hui 90% de la population suisse. La société a aussi étendu son réseau de points de vente avec l’ouverture de 8 magasins en 2014, y compris un magasin phare à Zurich.

C'est la deuxième acquisition cette année de Xavier Niel. Le patron d'Iliad (Free), s'était emparé en mai dernier de 55% de l'opérateur de télécommunications monégasque Monaco Telecom, qui couvre 98 % du territoire et possède 3.000 abonnés dans le mobile, 34.000 dans le fixe, 16.000 dans l'Internet et 12. 000 pour la télévision. Malgré ce faible nombre d’abonnés, il offre un taux de rentabilité élevé, raison pour laquelle Xavier Niel a déboursé 322 millions d'euros via sa holding personnelle NJJ Capital pour son acquisition.

C.C. avec AFP