BFM Business

Warren Buffett va-t-il mettre la main sur Yahoo?

Warren Buffett est prêt à s'associer avec un fonds d'investissement pour racheter Yahoo.

Warren Buffett est prêt à s'associer avec un fonds d'investissement pour racheter Yahoo. - Nicholas Kahm - AFP

"Le milliardaire américain s'est associé au fonds Quicken Loans, dont le gérant a fait une offre pour acquérir l'entreprise en difficulté. "

Non content d'investir plus d'un milliard de dollars dans Apple, Warren Buffett pourrait mettre la main sur le portail Yahoo. C'est en tout cas ce que le milliardaire américain a indiqué lundi à la chaîne d'information CNBC.

Warren Buffett s'est en effet associé au fonds Quicken Loans, dont le gérant Dan Gilbert a fait une offre pour acquérir le pionnier d'internet qui étudie actuellement différentes options stratégiques dont sa vente pure et simple. L'homme est surtout connu du grand public pour être le propriétaire de l'équipe de basketball des Cleveland Cavaliers, au sein de laquelle évolue la star LeBron James.

"Nous apporterons probablement une aide financière"

"Je suis un immense admirateur de Dan et surtout pour ce qu'il a accompli avec Quicken Loans", a déclaré lundi Warren Buffett dans un courriel lu à l'antenne de CNBC. "Yahoo n'est pas traditionnellement le type d'entreprise dans laquelle je prends une participation. Je ne connais pas son métier et ne saurais donc comment l'estimer. Mais si Dan avait besoin de financement, avec des termes et garanties convenables, nous apporterons probablement une aide financière", a-t-il ajouté.

Warren Buffett et Dan Gilbert sont amis depuis 2012 après que le second eut répondu, selon la presse américaine, à l'appel du premier et de Bill Gates enjoignant les milliardaires à donner au moins la moitié de leur fortune à titre philanthropique.

L'avenir de Yahoo incertain

L'avenir de Yahoo, lui, est actuellement incertain, sa patronne Marissa Mayer, aux commandes depuis 2012, n'ayant pas réussi à relancer le groupe, qui a annoncé en février une restructuration prévoyant une réduction de 15% de ses effectifs et l'arrêt d'une série d'activités.

Yahoo n'exclut plus la cession d'aucun actif, avec une procédure d'offres en cours qui pourrait conduire à un démantèlement. D'après les médias américains, l'opérateur télécoms Verizon est l'un des principaux candidats au rachat du coeur de métier de Yahoo, à savoir ses services en ligne comme la messagerie Yahoo Mail ou le portail d'information Yahoo News.

Y.D. avec AFP