BFM Business

Vente de SFR: 3,7 milliards de plus-value pour Vivendi

L'opérateur a été vendu bien moins cher que sa valeur de 2011

L'opérateur a été vendu bien moins cher que sa valeur de 2011 - -

Vivendi a réussi à vendre SFR plus cher que sa valeur comptable, et devrait payer très peu d'impôts dans l'opération.

Vivendi a fait une bonne affaire en vendant SFR à Numericable. L'opérateur mobile a été valorisé 16,5 milliards d'euros (dette incluse): 13,5 milliards d'euros en cash, le reste en actions. La valorisation pourrait même grimper à 17,25 milliards d'euros si SFR engrange à l'avenir de bons résultats, déclenchant ainsi le versement d'un complément de prix à Vivendi.

Ce prix est supérieur à la valeur de SFR dans les comptes de Vivendi. Résultat: l'ancien propriétaire engrange donc une plus-value dans cette cession.

Impôt de 4%

Selon un document financier de Vivendi, cette plus-value s'élève à 3,7 milliards d'euros après impôts. Contacté, le groupe refuse de communiquer le montant de l'impôt, ou de la plus-value avant impôt.

Mais, selon plusieurs fiscalistes interrogés, étant donné que Vivendi détenait SFR depuis plus de deux ans, Vivendi devrait payer l'impôt sur les plus-value de long terme: un taux de 34,43% appliqué à seulement 12% de la plus-value, soit au total seulement 4% de la plus-value. Cette disposition fiscale a été créé en 2004 par Jean-François Copé, alors ministre du budget, d'où son nom de "niche Copé".

Avec cette hypothèse, l'impôt se chiffrerait donc à seulement 160 millions d'euros environ. Et la valeur nette de SFR dans les comptes de Vivendi s'élèverait donc à 12,6 milliards d'euros. Des chiffres que le groupe n'a pas souhaité commenter.

Monter au cocotier

Le président du conseil de surveillance de Vivendi, Jean-René Fourtou, a admirablement manoeuvré: il a suscité une offre rivale de la part de Bouygues, puis fait monter au cocotier les deux candidats.

Résultat: grâce à ces surenchères, la valeur de SFR est passé de 15 à 17,25 milliards d'euros, et notamment la partie en cash de 10,9 à 13,5 milliards d'euros. Sans cela, la plus-value aurait été beaucoup plus réduite...

Toutefois, Jean-René Fourtou n'a pas réussi à retrouver les 22 milliards d'euros de valorisation de 2011, lorsque Vivendi avait racheté les 44% de Vodafone.

Vivendi enregistre donc une moins-value par rapport à cette valeur de 2011. Toutefois, d'un point de vue comptable, aucune moins-value n'apparaît, car, depuis 2011, la valeur dans les comptes avait été déprécié plusieurs fois (une dépréciation de 2,4 milliards d'euros a été passée fin 2013 dans les comptes consolidés).

Le titre de l'encadré ici

|||Valeur nette de SFR dans les comptes sociaux de Vivendi (en milliards d'euros)

2011: 18,75
2012: 12,9
2013: 7,55

NB: cette valeur inclut Maroc Telecom (environ 4,5 milliards d'euros) mais pas la dette

Jamal Henni