BFM Business

Utiliser son mobile en Europe coûtera moins cher au 30 avril 2016

"Téléphoner en Europe avec son forfait mobile français coûtera encore moins cher à partir du 30 avril 2016. Ce sera l'ultime baisse des tarifs imposée aux opérateurs avant la fin des frais d'itinérance, prévue le 15 juin 2017."

Après plus de 20 ans de prix très élevés, l'utilisation de son smartphone en Europe va bientôt coûter comme si on était dans son pays d'origine. À la suite de l'adoption d'un nouveau règlement européen en novembre 2015, des changements sont prévus avec de nouvelles baisses tarifaires pour les utilisateurs de téléphonie mobile, rappelle l'Arcep sur son site.

Au 30 avril 2016, s'engage une période transitoire qui doit conduire à la suppression des frais d'itinérance mobile appliqués en Europe, prévue à partir du 15 juin 2017. À cette date, on ne paiera pas plus cher en itinérance mobile (hors de son pays d'origine) que le tarif prévu dans son forfait payé au niveau national. Cela fait 10 ans que Bruxelles travaille sur ce sujet, contre les opérateurs téléphoniques, pour qui ces surcoûts ont longtemps représenté une manne considérable. Depuis 2007, les prix ont déjà baissé de 80%.

Pas plus de 5 centimes de plus que le tarif national pour un appel passé hors de son pays

Mais le suppression totale de ces frais d'itinérance a aussi une portée symbolique d'un point de vue européen : elle marquera l'acte de naissance d'un marché unique des télécoms. Sont concernés par cette disparition du surcoût lié au roaming mobile, les 28 pays de l'Union, plus l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein.

En attendant cette échéance, à compter de samedi prochain 30 avril 2016, le plafonnement du tarif de détail d'itinérance est fixé par la Commission européenne par comparaison avec le prix de détail national, qui est celui que paierait l'abonné dans son pays d'origine. Autrement dit, là où le consommateur français disposant d'un forfait mobile illimité (n'incluant pas les frais d'itinérance en Europe) paie en plus, aujourd'hui, 23 centimes (TTC) par minute pour téléphoner en Europe, ces frais supplémentaires ne pourront pas dépasser 5 centimes d'euros HT la minute et 1,14 centimes d'euro HT la minute pour en recevoir un, au lieu de 6 centimes TTC actuellement. 

-
- © À compter du 30 avril 2016, le plafonnement du tarif de détail d'itinérance mobile en Europe se fait donc par comparaison avec le prix de détail national, qui est celui que paierait le client dans son pays d'origine.

Pour les SMS, les frais supplémentaires sont plafonnés à 2 centimes d'euro HT par message, la réception des SMS en situation d'itinérance étant gratuite depuis longtemps. Enfin, les frais supplémentaires sont plafonnés à 5 centimes d'euro HT par mégaoctet pour l'internet mobile. Dans ce dernier cas, surfer avec votre smartphone en consommant 100 Mo vous coûtera quand même encore 5 euros (HT) de plus.

Cette nouvelle baisse est censée préparer l'échéance attendue de tous les consommateurs européens. À partir du 15 juin 2017, les abonnés mobiles d'un pays ne paieront pas plus pour téléphoner, envoyer des SMS ou surfer sur Internet, quel que soit leur forfait mobile, lorsqu'ils voyagent dans l'Union.

Cependant, la Commission de Bruxelles a prévu que "dans des circonstances particulières et exceptionnelles, afin de garantir la viabilité de son modèle tarifaire national, un opérateur peut solliciter l'autorisation de facturer des frais supplémentaires". La Commission devra adopter au 15 décembre 2016 les règles encadrant cette possibilité offerte aux opérateurs de continuer à facturer des frais d'itinérance. Mais cela devrait être l'exception en Europe.

F.Bergé et S.Tenenbaum