BFM Business

Une compagnie aérienne teste la vente de billets sur Facebook

-

- - -

Icelandair va proposer aux utilisateurs du réseau social de réserver sur ses vols transatlantiques en conversant avec un robot via Messenger. KLM utilise déjà la messagerie instantanée de Facebook pour informer les passagers et Air France réfléchit à un usage comparable.

Les ambitions de Facebook pour gagner de l'argent avec son application mobile Messenger semblent ne connaître aucune limite. La compagnie aérienne Icelandair a noué un partenariat avec le plus puissant réseau social au monde qui lui permet de proposer un service inédit. Les 1.130 millions d'utilisateurs de Facebook vont pouvoir réserver ses vols transatlantiques en conversant avec un robot via Messenger.

Ces robots jouent le rôle d'assistants virtuels. L'utilisation de la messagerie Facebook permet aussi aux marques de "ferrer" leurs clients sans attendre qu'ils aient téléchargé leur application mobile. Les clients d'Icelandair pourront, à tout moment, au cours du processus de réservation, de poser une question par la messagerie à un agent de la compagnie en tapant la mot "help" (aide) mais la compagnie ne garantit pas de délai pour cette réponse "humaine".

Le paiement du billet se fait sur le site web de la compagnie

Selon Guðmundur Óskarsson, directeur marketing et commercial d’Icelandair: "En offrant de nouvelles interactions via cet outil de communication, nous espérons nous positionner comme une compagnie aérienne innovante, à la pointe de la technologie (....) notre souhait est que, bientôt, nos clients puissent réserver leur vol, de partout et à tout moment".

Pour le moment, il n'est pas possible de payer son billet via Messenger. Après avoir réservé, l'utilisateur de ce nouveau service est basculé sur le site internet mobile traditionnel de la compagnie où la transaction est finalisée.

Icelandair n'est pas la première compagnie à utiliser la messagerie instantanée de Facebook pour interagir avec ses clients. Depuis le printemps 2016, la compagnie aérienne KLM s'en sert comme d'un assistant automatique de voyage, une fois que le billet d'avion a été acheté en ligne sur son site internet traditionnel. Le passager reçoit à travers Messenger des informations de vol, sa carte d'embarquement, des rappels, des notifications, des alertes en cas de retard. Il devient aussi possible de poser des questions aux agents commerciaux du service client de la compagnie aérienne.

Chez Air France, on suit de près les innovations technologiques de KLM: "La compagnie prépare des développements similaires pour la fin de 2016, via Messenger" précise un porte-parole de la compagnie.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco