BFM Business

Un tribunal de Moscou ordonne le blocage de DailyMotion en Russie

Le site de partage vidéo est accusé par le tribunal de Moscou d’avoir mis en ligne des vidéos protégées par le droit d'auteur.

Le site de partage vidéo est accusé par le tribunal de Moscou d’avoir mis en ligne des vidéos protégées par le droit d'auteur. - Lionel Bonaventure - AFP

La justice russe a décidé de bloquer le site français de partage de vidéos, qui est accusé de violation du droit d'auteur. Cette mesure sera appliquée d'ici quelques jours.

Moscou continue de nettoyer la toile sans ménagement. Et cette fois, c’est une plateforme française qui en fait les frais. DailyMotion ne sera plus accessible en Russie d’ici la fin de la semaine. Le site du groupe Vivendi a été accusé par la chaîne TV Pyatnitsa d’avoir mis en ligne des passages d’une de ses émissions, et a donc saisi le tribunal de Moscou en mai dernier pour exiger le retrait des programmes. 

La filiale de Vivendi s’est exécutée, mais d’autres émissions de la chaîne -une filiale du groupe Gazprom Media- ont été mises en ligne sur DailyMotion quelques semaines plus tard. Selon le quotidien Vedomosti, cette récidive a incité la justice à rendre un verdict d’une extrême sévérité. Le site aurait pu faire appel de cette décision, mais selon l’AFP, son service juridique n’a trouvé aucune trace de demande de retrait. Les contenus incriminés sont donc restés en ligne. Le tribunal a donc demandé au Roskomnadzor, le service fédéral de surveillance des communications, technologies de l'information et médias de masse, de bloquer l'accès au site sur le territoire russe.

Russia Today bloquée sur Facebook.ru

Cette sévérité en matière d’infraction au droit d’auteur est devenue courante en Russie. Après des années de piratage de contenus, le renforcement de la législation a été l'une des conditions pour accéder à l’OMC. Dès 2013, des mesures draconiennes ont été prises par les autorités.

Cette position s’est parfois retournée contre des médias russes. Lors de l’investiture de Donald Trump, Facebook, dont les relation avec le Kremlin sont assez tendues, a momentanément suspendu le compte de Russia Today pour violation du droit d’auteur. La chaîne avait été dénoncée par un concurrent pour avoir diffusé la dernière conférence de Barack Obama sans autorisation. La diffusion a été rétablie un peu avant l’événement. Comme le rapporte Le Figaro, Russia Today a expliqué à ses abonnés que cette suspension était due à un bug dans l'algorithme du réseau social.

Pascal Samama