BFM Business

UFC-Que Choisir clôt ce soir son opération "gaz moins cher ensemble"

Pour les consommateurs, les inscriptions à l'opération "gaz moins cher ensemble" sont ouvertes jusqu’au 19 janvier inclus à minuit. Pour les deux fournisseurs participants, l’enchère inversée se déroulera dans la foulée, le 20 janvier

Pour les consommateurs, les inscriptions à l'opération "gaz moins cher ensemble" sont ouvertes jusqu’au 19 janvier inclus à minuit. Pour les deux fournisseurs participants, l’enchère inversée se déroulera dans la foulée, le 20 janvier - AFP Mychèle Daniau

L'association de consommateurs clôt les inscriptions à son opération  "gaz moins cher ensemble" ce lundi 19 janvier. Les enchères inversées opposeront, dès demain, GDF Suez au belge Lampiris, pour des tarifs d’au moins 12 % inférieur au tarif régulé.

Initiée l’an passé, l’UFC-Que Choisir est en train de clore la deuxième édition de son opération "gaz moins cher ensemble" visant à dynamiser la concurrence sur les tarifs du gaz au profit des consommateurs.

Dans ce domaine, où les clients sont frileux à quitter le fournisseur historique GDF Suez, l'association vise à rassembler un front de milliers de clients, unis face à des fournisseurs de gaz, pour faire baisser leur prix. Alors que les inscriptions se terminent ce lundi 19 janvier à minuit, près de 170.000 particuliers ont rejoint l'opération sur le site web dédié.

Cette année, même s’ils ne se sont pas bousculés au portillon, deux fournisseurs de gaz sont prêts à se positionner. Leurs profils sont carrément antagonistes : d’un côté, figure le puissant GDF Suez, en position dominante, de l’autre, lui fait face, un de ses challengers, la société belge Lampiris, fournisseur déjà présent dans l’Hexagone.

Des enchères inversées détermineront le mieux disant

Les autres fournisseurs auraient reculé devant les conditions contractuelles imposées pour cette opération, à savoir l’interlocuteur unique. " Cette condition impose que le fournisseur s’engage vis-à-vis du client à traiter tout type de problème même lorsque le distributeur de gaz est impliqué. Mais, elle n’exonère pas la responsabilité du distributeur vers lequel peut se retourner le fournisseur", soutient Cédric Musso, responsable de l’action politique au sein de l‘association de consommateurs.

"Cette innovation va permettre une réelle mise en concurrence par les prix à travers l’organisation d’une enchère inversée, le fournisseur le moins disant l’emportant " explique-t-on chez UFC-Que Choisir. Ces enchères auront lieu demain, mardi 20 janvier, les deux fournisseurs s’engageant à proposer au minimum 12% de réduction par rapport au tarif régulé de janvier 2015.

Sur cette base, le futur vainqueur de l’enchère inversée, en échange d'un rabais significatif sur le prix du KWh, peut espérer séduire plusieurs dizaines de milliers de clients. L’an passé, sur les 142.491 inscrits à la première campagne "gaz moins cher ensemble", 70.812 avaient exprimé le souhait de souscrire à l’offre personnalisée qui leur a été faite par… Lampiris. Celui-ci avait proposé un prix du kWh 15,5% moins cher que le tarif réglementé.

Frédéric Bergé