BFM Business

Travailleurs nomades et sécurité des données, une question de bons réflexes

-

- - -

"Si la vigilance est évidemment de mise pour protéger les données de l’entreprise lorsque l’on est travailleur nomade, de bons réflexes, certains liées plus globalement à l’outil numérique, permettent de limiter les risques."

En 2013, quatre ordinateurs disparaissaient toutes les heures à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, avec pour certains des données sensibles pour l’entreprise. Avec l’explosion du nomadisme, smartphones et tablettes ne sont pas en reste. En effet, quoi de plus simple pour obtenir des données confidentielles que de voler le support sur lequel elles sont stockées ? Pour s’en prémunir, une solution simple : chiffrer ces informations. Pour être certain de ne pas perdre de données, la sauvegarde régulière sur les serveurs de l’entreprise est nécessaire.

Le réseau de l’entreprise : accessible mais contrôlé

Au sein d’une même entreprise, les droits d’accès à certaines ressources peuvent différer. Dans le cas de mouvements de personnels fréquents, stagiaires, CDD ou intérimaires, il devient nécessaire de vérifier fréquemment qui a accès à quoi au sein de son équipe et de réajuster les niveaux de sécurité si nécessaire.

Cette nécessité de contrôle s’applique plus largement : mise en place d’un pare-feu, utilisation d’un VPN, de mots de passe complexes, authentification forte pour contrôler l’accès aux données, téléchargement de logiciels ou applications approuvés, à mettre à jour régulièrement tout comme le système d’exploitation… Ces actions n’ont rien de réellement complexe, mais représentent autant de réflexes qui permettent de limiter les risques.

Une confiance à ne pas accorder trop rapidement

Certains gestes sont tellement courants que leur impact en termes de sécurité est parfois sous-estimé. Pourtant, se connecter depuis un Wi-Fi non sécurisé expose les données, tout comme certaines situations banales. Laisser quelqu’un brancher sa clé USB ou son smartphone sur son ordinateur fait naitre le risque qu’il installe (volontairement ou non) un logiciel espion ou subtilise des données nécessaires au métier et au business. Être prudent lors de la saisie d’identifiants, déconnecter ses sessions, ne pas utiliser d’ordinateurs publics ou personnels et utiliser un film de sécurité sur votre écran protègent des indiscrétions. Certaines solutions matérielles ou logicielles participent également augmenter efficacement la sécurité des données de l’entreprise.

Découvrez notre dossier spécial sur :

Le nomadisme en entreprise - Comment protéger ses données ?

L.E.