BFM Business

Thales et Cisco veulent contrer les cyber-menaces en temps réel

Les cyber-attaques ont explosé.

Les cyber-attaques ont explosé. - David Restivo - Flickr

Les deux groupes ont signé un accord stratégique. Elles veulent développer une solution pour aider les entreprises.

Thales et Cisco ont signé un accord stratégique. Les deux entreprises veulent co-développer une solution de cybersécurité afin de détecter et de contrer les cyber-menaces en temps réel, basée sur la complémentarité de leurs technologies et l'association de leur savoir-faire. L'accord a été signé mardi en présence des PDG des deux groupes, Patrice Caine et John Chambers au siège du groupe d'électronique de défense à Paris.

"Chaque pays, chaque ville, chaque entreprise, chaque voiture et chaque maison va devenir numérique", a souligné John Chambers. "Mais pour que le monde numérique se réalise, la sécurité doit en être le parapluie", a-t-il poursuivi afin de souligner l'importance de la cybersécurité au quotidien.

Le groupe Thales a fait de la cybersécurité l'un des axes stratégiques de son développement, y réalisant un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros en 2015 après notamment l'acquisition de l'américain Vormetric.

Explosion des attaques informatiques

Il s'agit pour les deux groupes d'accompagner l'accélération de la transformation numérique et des technologies de rupture telles que le big data ou le cloud computing, qui doit faire face dans le même temps à une explosion des attaques informatiques, indiquent-ils. "La cybersécurité est une priorité absolue pour l'ensemble des acteurs économiques et des administrations", soulignent-ils.

Leur solution "rassemble toute l'information pertinente sur les menaces issues des systèmes d'information, depuis les réseaux jusqu'aux postes de travail", selon eux. Elle permettra aux clients d'avoir "un contrôle optimal de la sécurité de leur informatique, depuis la prévention jusqu'à la résolution des attaques".

"Face à la croissance exponentielle du nombre des cyberattaques et à leur diversité, il faut être capable de mieux connaître la menace pour anticiper les attaques et les détecter en temps réel, pour en limiter les effets désastreux", a expliqué Jean-Michel Lagarde, directeur adjoint pour les activités systèmes d'information et de communication sécurisés de Thales.

D. L. avec AFP