BFM Business

STMicroElectronics ne se scinde pas (encore)

Des rumeurs de scission de l'activité mobile de STMicroElectronics ont fait bondir le titre ce vendredi à la bourse de Paris

Des rumeurs de scission de l'activité mobile de STMicroElectronics ont fait bondir le titre ce vendredi à la bourse de Paris - -

Le groupe ne compte pas se scinder, a affirmé la direction ce 12 octobre, alors que les rumeurs de séparation des activités se multipliaient. Mais si l’option a paru plausible aux investisseurs, c’est qu’un virage stratégique leur paraît nécessaire.

Des rumeurs de scission de l'activité mobile de STMicroElectronics ont fait bondir le titre ce vendredi à la bourse de Paris. Il gagnait 6,42% à la clôture. Ces bruits ont été démentis par le fabricant de semi-conducteurs. Reste que le groupe ne va pas bien. Le maillon faible, c'est ST-Ericsson, la coentreprise créée avec l'équipementier suédois.

Cette co-entreprise spécialisée dans les puces pour téléphones mobile est un gouffre financier pour l’entreprise franco-suédoise depuis des années. En 2011, la perte s'élevait à 841 millions d'euros. L'explication, ce sont les difficultés rencontrées par Nokia, son principal client.

Un nouveau directeur de la stratégie chez ST Micro

Du coup, selon certains analystes et certains traders, on réfléchit en interne depuis quelques semaines à se séparer de cette activité : la branche numérique spécialisée dans les puces pour décodeurs, téléviseurs et mobiles. Ce serait l'abandon du modèle de STMicroéléctronics, un modèle généraliste qui s'appuie sur l'analogique et le numérique.

Aujourd'hui, la direction a voulu couper court à ces spéculations qui circulent depuis plusieurs semaines. Mais elle a quand même reconnu en début de semaine qu'elle réfléchissait avec Ericsson pour assurer "le meilleur avenir possible" à leur co-entreprise. Le mois dernier, un nouveau directeur de la stratégie a été nommé. Il doit présenter un nouveau plan stratégique pour la première quinzaine de décembre.

Alexis Pluyette