BFM Business

Steve Jobs, la marque de jeans italienne qu'Apple n'a pas pu interdire

Des entrepreneurs italiens ont déposé la marque Steve Jobs et c'est légal.

Des entrepreneurs italiens ont déposé la marque Steve Jobs et c'est légal. - Tony Avelar- AFP

Deux entrepreneurs italiens ont lancé une ligne de prêt-à-porter siglée "Steve Jobs", marque qu'ils ont déposée en 2012. Apple a tenté de s'y opposer en arguant que le logo de la marque était trop proche du sien. En vain.

Des jeans et des t-shirts siglés "Steve Jobs" en vente dans les grandes surfaces ou les magasins spécialisés. Cela se passe en Italie, sans l'autorisation d’Apple et de façon tout à fait légal. L’histoire commence en 2012, quand Vincenzo et Giacomo Barbato, deux frères montent leur entreprise de prêt-à-porter et se rendent compte qu’Apple n’a jamais pensé à déposer le nom de son fondateur.

Ils s’engouffrent dans la brèche et décident, sans aucun scrupule, de baptiser leur toute nouvelle marque de vêtements "Steve Jobs". Comme ils l’expliquent à la Repubblica Napoli, qui relate l’affaire, il a évidemment fallu très peu de temps avant que l’armée d’avocats d’Apple ne leur tombe dessus. D’autant qu’ils n’y sont pas allés de main morte niveau inspiration.

A commencer par leur logo: la lettre J stylisée, avec une petite feuille en guise de point et ce qui ressemble fort à une morsure au milieu.

-
- © Logo déposé auprès de l'office européen de la propriété intellectuelle.

Dur de ne pas faire le rapprochement avec la pomme croquée d’Apple. Et pourtant, au terme de plusieurs années de procédure, l’office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) finit par donner raison aux deux entrepreneurs face au géant américain.

Apparemment, dans sa plainte, Apple aurait fait l’erreur de se focaliser sur ce fameux logo. Mauvaise stratégie: les juristes de l'office estiment que le "J" étant une lettre, donc un élément non-comestible, la "morsure" ne pouvait pas en être une. On peut donc acheter et porter des jeans Steve Jobs (mais pas encore de pull à col roulé, pourtant sa tenue préférée) sans qu’Apple ne puisse rien y faire.

L’affaire pourrait prendre un tournant encore plus croustillant, puisque les deux frères travaillent désormais sur une gamme de produits… électroniques. A quand des smartphones "Steve Jobs" à côté de ceux d’Apple dans les boutiques des opérateurs?

Anthony Morel